Quel avenir pour les logements sociaux d’ici 2027 ?

Ecla et La Maison Pour Tous ont signé une Convention d’utilité sociale. Dix logements seront construits sur les six ans à venir à Perrigny et 382 réhabilités.

0
201
Hervé Guy, vice-président en charge de l’aménagement du territoire, de la communication numérique et de la politique de la ville, a présenté la convention d’utilité sociale qu’Ecla a signée ensuite avec La Maison Pour Tous. Crédit photo : Ecla.

Espace communautaire Lons agglomération vient de signer une Convention d’utilité sociale (CUS) avec la coopérative immobilière La Maison Pour Tous d’une durée de six ans. Son objet est de fixer les droits et les obligations des parties prévus dans la loi de mobilisation pour le logement et la lutte contre l’exclusion du 27 mars 2009. Elle décline les politiques patrimoniales, de gestion sociale et de qualité de service de l’organisme.

3 130 logements sociaux

La Maison Pour Tous est propriétaire de 12 096 logements. 3 130 logements sociaux se trouvent sur Ecla, dont 1 695 dans le quartier prioritaire de la ville, et 175 logements équivalents foyers. 91 % des logements sont en collectif. 75 % du parc de La Maison Pour Tous est situé en secteur attractif au niveau départemental. Sur Ecla, le patrimoine le plus attractif se trouve : 190, rue Robert-Schuman ; 120, rue Raymond-Rolland ; Rue de l’Echenaud ; et Les Princières à Lons-le-Saunier ; Place du Chanois et Les Plantées à Perrigny. Le moins attractif est : 70, rue Saint-Désiré à Lons-le-Saunier, car les appartements sont mal configurés.
67 % des locataires ont des revenus inférieurs au seuil PLAI (prêt locatif aidé d’intégration), soit 11 531 € pour une personne seule ou 22 479 € pour un adulte et deux enfants. Les ménages locataires sur Ecla sont à 50 % composés de personnes seules. La majorité (68 %) sont sans activité.

Objectif construction : 10 logements sur 6 ans

La Maison Pour Tous affiche un objectif de dix logements construits sur les six ans à venir à Perrigny. D’autres projets sont cependant à l’étude. Le nombre de logements classés comme étant à réhabiliter (construits depuis plus de vingt-cinq ans et n’ayant pas fait l’objet de lourdes rénovations) est de 1 680. 27 de ces logements ont une étiquette F ou G. Le nombre de réhabilitations prévues en six ans est de 382 logements. La Maison Pour Tous prend l’engagement d’augmenter le nombre de logements accessibles de 0,5 % par an (à ce jour, 7,4 %). Le plan de vente fixe un objectif de 98 logements, tous situés à Lons.
Lors du dernier conseil communautaire d’Ecla, les élus ont approuvé cette convention à l’unanimité lors de sa présentation par Hervé Guy, vice-président en charge de l’aménagement du territoire, de la communication numérique et de la politique de la ville. Thierry Gaffiot, adjoint à la vie solidaire, à la santé et aux affaires sociales à Lons-le-Saunier, a fait part de son inquiétude concernant les conséquences de l’augmentation du coût de l’énergie sur les locataires de La Maison Pour Tous.