Pupillin : le belvédère devient « espace Claude Petit »

Elus, personnalités civiles et militaires, anciens combattants de la FNACA, habitants de Pupillin et des environs étaient nombreux dimanche dernier pour rendre hommage à Claude Petit, un enfant du pays, mort pour la France à l’âge de 22 ans, lors de la guerre d’Algérie

0
56
Le belvédère devient "l'espace Claude Petit".

Claude Petit, ce jeune pupillanais, né en 1937 dans une famille de vignerons a eu, dès l’âge de 6 ans, un rôle de passeur très actif au côté de son père lors de la seconde guerre mondiale. « 6 ans certes, il ne mesurait pas toute l’ampleur du danger, mais quelque part il savait, il savait que c’était important, que c’était dangereux, qu’il fallait se taire. A 6 ans un responsable et grand serviteur de la France », soulignait la sénatrice Marie-Christine Chauvin. Médaillé de la France Libre à 16 ans, il servira encore son pays à la guerre d’Algérie où il sera tué lors d’une embuscade.
« Le plus grand hommage que l’on puisse lui rendre est le devoir de mémoire. Chacune et chacun d’entre nous doit avoir ce devoir de mémoire. Les jeunes doivent savoir et comprendre notre histoire de France, savoir que la liberté a malheureusement un coût humain lourd et même trop lourd », concluait Marie-Christine Chauvin.

« Pour que chaque être humain puisse vivre dans un monde fraternel et pacifique« 

Le président de la FNACA, Daniel Pannaux, tenait lui aussi faire à passer un message fort, un message d’espoir, de fraternité et de paix en direction de la jeunesse.
« Nous devons agir sur notre jeunesse dès le plus jeune âge, pour que nos descendants n’aient pas à subir ce que nous avons vécu. Et c’est le devoir de tout ancien combattant d’agir avec ses petits moyens mais avec fermeté et insistance pour que chaque être humain puisse vivre dans un monde fraternel et pacifique ».