Le Collectif Santé en Petite Montagne veut être présent dans l’organisation des soins

L'assemblée générale du Collectif aura lieu samedi 10 décembre à 14 h 30 à Arinthod.

0
237
Le Collectif a mis en oeuvre une campagne d'affichage pour recenser les étudiants en médecine du territoire.

« La santé, ça nous regarde, nous les usagers. De notre légitimité, nous devons passer à une vraie crédibilité. Et régulièrement, j’insiste auprès des acteurs concernés, pour que nous soyons présents pour la proximité de l’organisation de santé en Petite Montagne », lance tout de go François Renaud, président fondateur du Collectif Santé en Petite Montagne. L’habitant de La Boissière se félicite bien entendu de la prochaine installation à Arinthod d’un jeune médecin, qui prend la succession d’un médecin partant en retraite. Mais selon lui, cela fait toujours 2 médecins seulement pour un territoire (Arinthod, Val-Suran, Thoirette) comprenant 7000 habitants, 90 villages, des communications difficiles, et dont 65% de la population est âgée de plus de 65 ans.

Un problème d’attractivité ?

François Renaud affirme ne pas vouloir pointer du doigt les élus locaux, qui font le maximum pour pallier à cette désertification médicale, mais il interpelle surtout la « grande organisation de Terre d’Emeraude Communauté ». « Je ne mesure pas les effets du ruissellement sur notre territoire de la part de TEC, y compris dans le domaine touristique. Par exemple, aucune affiche ne représente notre belle vallée du Petit Suran. Alors que cette valorisation serait un atout pour attirer les touristes et les professionnels de santé ».
Selon lui, un pôle santé multisites, avec 1 pôle principal et 2 pôles périphériques, serait l’idéal pour servir la population de proximité et créer de la nouveauté. « Ce sera l’idée que nous soutiendrons ».

S’inspirer du modèle de Bletterans

Pour l’heure, le Collectif Santé en Petite Montagne fait un travail de terrain et de fourmi. Il diffuse des affiches en recherche d’étudiants en médecine, originaires du territoire et susceptibles de s’installer ici. La Maison de santé de Bletterans, modèle en la matière, a été sollicitée. « Tous les médecins sont maîtres de stage, et des stagiaires pourraient peut-être être intéressés par nos propositions ». Mais surtout, le groupe et son président veulent être impliqués auprès des autres acteurs concernés, dans les éventuels projets en terme d’organisation de la santé.
L’assemblée générale aura lieu samedi 10 décembre à 14 h 30 à Arinthod (salle communale).

Pascale Négri