Orgelet : Convention Centralité Rurale en Région : 500 000 euros pour la commune

Des élus locaux ont signé avec la Région Bourgogne-Franche-Comté une convention "Centralité rurale en Région" (C2R). Dans ce cadre, Orgelet va bénéficier d'une subvention de 500 000 euros pour la poursuite de son développement.

0
275
Eric Houlley, vice-président de la Région, Jean-Paul Duthion, maire et Grégoire Long, vice-président de Terre d'Emeraude Communauté, signent la convention C2R. Photo P. Négri

Eric Houlley, vice-président de la Région en charge de la cohésion territoriale, de la politique de la ville, de la ruralité et des parcs naturels, Jean-Paul Duthion, maire et Grégoire Long, vice-président de Terre d’Emeraude Communauté en charge de l’économie, ont signé une convention pour la mise en oeuvre du dispositif « Centralités rurales en Région ». Dans ce cadre, la commune bénéficiera d’une subvention de 500 000 euros, ce qui permettra la poursuite de son programme de revitalisation du bourg-centre.

Avant la signature, Eric Houlley a rappelé l’objectif de ce dispositif, qui cible des communes de moins de 15 000 habitants, reconnues comme fragilisées. « L’enjeu est de proposer un accompagnement qui accélère la transformation écologique des territoires et à leur cohésion sociale et territoriale ». Ces villes concentrent des commerces, des services et des équipements fréquentés par la population et par les habitants des communes voisines ne possédant pas cette même offre sur place. Ces pôles sont importants car ils sont situés hors des zones urbaines et animent le plus souvent de vastes territoires peu denses et éloignés des grandes villes. Ils ont également une fonction identitaire forte et connaissent globalement des variations démographiques et d’emploi défavorables, et un revenu moyen par habitant plus faible que la moyenne régionale.

La commune a déjà bénéficié, pour sa stratégie de développement, d’autres dispositifs, notamment le Schéma d’Aménagement urbain de caractère et le programme de revitalisation Bourg-centre. Jean-Paul Duthion a rappelé les travaux engagés : réhabilitation du bâtiment le Brillat, du bâtiment de l’ancienne boucherie place des Déportés. « Dans le cadre de la convention d’aujourd’hui, nous intégrerons le réaménagement de la grande rue et ses abords, et la réhabilitation du site de l’ancienne scierie, avec le projet de création d’une halle couverte, d’un parking et d’une petite place« .

Sur le territoire de Terre d’Emeraude, une autre commune a bénéficié de ce dispositif C2R : Moirans-en-Montagne. La commune bénéficiera de la même somme pour accompagner son programme de réhabilitation du centre-bourg.