Bienvenue chez les ch’nis

0
364
Nenni ma foi

Si un comtois parle à Paris de briques de verre il sera repris sans comprendre
pourquoi. Si on le reprend sur la pelle à ch’nis, il comprend. Ce mot est seulement de
chez nous.
Une pelle à ch’nis est utile pour ramasser les minons qui s’incrustent sous les lits.
Mais pas que.
Dites une fois j’avais bien pris un ch’ni dans l’œil, j’y voyais plus clair, ben savez
quand on y voit goutte…
Car parfois un ch’ni est une poussière qui vous vient dans l’œil !
Jadis un instituteur demandait à son élève de définir l’eau pure.
« L’eau pure c’est une eau où c’est que quand on regarde à travers y a pas de
ch’nis ».