Jura. Natacha Vieille, 17.000 kms parcourus en 1 an

Son départ a crée la surprise, la sous-préfète de Dole, Natacha Vieille quitte le Jura où elle a occupé ses fonctions pendant 13 mois. Interview.

0
953
Natacha Vieille dans son bureau à la sous-préfécture de Dole

« Le Jura va me manquer, c’est certain! ».
L’heure était au départ. Rencontrée jeudi 16 novembre dans son bureau, Natacha Vieille, sous-préfète de Dole ne cache pas son émotion à l’idée de quitter le département. Entrée en fonction le 17 octobre 2022, Natacha Vieille aura occupé son poste seulement 13 mois, une période courte mais qui aura marqué par son intensité.
« Elle va nous manquer, elle prenait les dossiers en main avec un réel suivi de terrain » pouvait-on entendre de la bouche de nombreux élu(e)s présents à son pot de départ. Guy Savoye, maire de Neublans-Abergement à quelques encablures de la Saône-et-Loire voisine, se souvient : « elle était particulièrement impliquée et à l’écoute des maires ruraux, j’ai apprécié son soutien dans la réalisation de mon projet de salle multiservices et le passage aux leds de l’éclairage de ma commune. »

Des déplacements fréquents et une mission : mettre en œuvre le fond vert.

Natacha Vieille a montré qu’elle était une travailleuse assidue, en témoigne le compteur de la voiture préfectorale qui affiche 17.000 kms parcourus depuis son arrivée : entreprises locales, collectivités, établissements scolaires,  la sous-préfète s’est rendue dans de nombreux endroits.
« J’ai pu mesurer que le Nord Jura était un territoire dynamique sur le plan économique avec des vrais savoirs faire, je repense à la filière bois, la tournerie Jacquemin ou MCF à la Chapelle-sur-Furieuse que j’ai visité, de même que l’industrie agro-alimentaire très implantée dans le bassin dolois. Le Jura est une terre de contraste où des activités et des usages très différents s’entremêlent » résume la représentante de l’État, qui par son cursus avec l’institut nationale des études territoriales (INET) révèle avoir un vrai goût pour les territoires et leurs problématiques.
La mise en œuvre du fond vert annoncé par le gouvernement en 2022 aura également représenté une part importante du travail de Natacha Vieille qui aura révisé de nombreux contrats de relances énergétiques. «  Il était important d’accompagner les élu(e)s vers un aménagement des collectivités durables. » Après Dole, Natacha Vieille quitte la préfectorale pour une autre fonction territoriale au sein de la métropole de Lille.
Les gants blancs et le tricorne brodé de feuilles d’or, posés en évidence sur le bureau, elle conclue avec ambition : « Je garde tout cela avec moi, on ne sait jamais, tout cela peut resservir un jour… »

 

Enzo Saad