Météo des forêts

0
1013

Voilà qu’après la température ressentie, l’indice UV ou la météo des plages, vient de s’ajouter un nouveau volet à notre éphéméride estival : la Météo des forêts !
Non non, ne souriez pas…
Je vous vois déjà imaginer des hordes de gardes forestiers partir sonder les chevreuils aux premières lueurs de l’aube ou mieux encore, du personnel scientifique, vêtu de treillis militaires, dont la mission consisterait à relever la température du milieu naturel des écureuils matin, midi et soir. Mais que nenni !
Le site étatique référentiel l’indique clairement :
« Météo-France, qui contribue à la stratégie nationale de prévention et de lutte contre les feux, met en place en juin 2023 la Météo des forêts, un nouveau dispositif d’information et de prévention à destination des citoyens ».
Ainsi, dans un objectif de prévention des feux et pour que chacun adapte ses comportements en fonction du danger prévisible (apparemment, il y en a besoin), la Météo des forêts indique un « niveau de danger de feux de forêts établi à partir des prévisions météorologiques et l’état de sécheresse de la végétation ».
Cette information est délivrée à l’échelle du département pour le lendemain et le surlendemain, avec 4 niveaux de représentation du danger : faible, modéré, élevé, très élevé.
Mais évidemment, la Météo des forêts n’informe pas sur les incendies en cours ou à venir.
De même qu’un niveau de danger faible ne signifie pas l’absence de risque d’incendie sur le département. Évidemment.
En sachant que 9 départs sur 10 sont d’origine humaine et principalement dus à une négligence plus ou moins volontaire, il n’y aurait qu’un pas à franchir pour envisager que les autorités trouvent ici un nouveau moyen détourné de produire un écran de fumée inédit, tout en faisant feu de tout bois… pour éviter d’attiser la focale médiatique, sur des sujets beaucoup plus brûlants…