Dole. Mathéïs Nelle, un jeune Dolois qui vous fera aimer la philosophie !

Très souvent caricaturée, la philosophie est pour beaucoup de Jurassiens un éternel brouillard. Avec une approche plus décontractée et un style bien à lui, ce jeune Dolois propose à la population de partager sa passion pour cette discipline.

0
602
Mathéïs Nelle lors d’une des 37 conférences. Photographie fournie par Mathéïs Nelle.

À 20 ans, Mathéïs Nelle, alias « Dr.Qui? », est loin d’une vie étudiante stéréotypée. En dernière année de licence de philosophie à l’université de Franche-Comté, ce passionné de la série britannique « Doctor Who » multiplie les projets.

Docteur qui ? Même s’il n’est pas encore docteur en philosophie, Mathéïs en prend tout le chemin. Alors qu’il était lycéen à Dole, il a mis au point son site internet ; « Écrire pour ne pas mourir ». Aujourd’hui, il y poste toujours des poèmes et des articles de philosophie. Un intérêt pour cette discipline qui remonte à plusieurs années. « Pendant le confinement, c’était l’ennui total ! La seule chose qui me stimulait, c’était le cours de philo en visio ! », se rappelle-t-il.

Et alors, que représente la philosophie pour lui ? « Si je devais résumer, je dirais que la philosophie est une aventure sans destination, sans billet et plus encore sans place passager. Elle est un avion inconstant, elle s’effondre et se relève, s’unifie sans pourtant jamais l’être vraiment et se pose toujours une seule question : Pourquoi ? Si la philosophie devait être une question, ce ne serait pas un « qui », un « quoi » […] mais seulement le point d’interrogation en lui-même », estime-t-il.

Mathéïs Nelle plongé dans la lecture d’un livre. Photographie fournie par Mathéïs Nelle.

 

Une revue de philosophie

En parallèle, il gardait en tête un rêve d’enfant. « Quand j’étais petit, je voulais avoir mon propre petit magazine. Je voulais faire mon truc à moi », confie-t-il. C’est ainsi qu’est né la revue de Mathéïs Nelle : « Écrire pour ne pas mourir » ; même nom que son site. Il la publie une fois par an, grâce notamment à des dons. La première est sortie le 17 septembre 2022.

Pour lui, l’indépendance et la liberté sont essentielles. « Je choisis mes sujets en fonction de mes envies », sourit-il. Prendre du plaisir tout en pensant sur notre société sont ses maîtres-mots.

« Le troisième numéro, qui est sorti le 14 mars, est sur le film Barbie. Je l’ai adoré, mais ça m’a énervé de voir beaucoup de critiques, élogieuses ou non, qui ne se rendaient pas compte de la poussée philosophique du film. »

 

37 conférences depuis 2021

Pour transmettre sa passion de la philosophie, Mathéïs Nelle a animé 37 conférences à Dole et Dampierre depuis 2021. Pour son 4ème cycle d’interventions qui s’étire jusqu’en juin 2024, il a mis sur pied un programme autour de l’usurpation d’identité. Avec les cocktails du « Dr.Qui? », il propose des exposés avec des titres quelquefois provocateurs et énigmatiques. Ainsi, le 17 mai, Au Détour (Dole), à 19h30, le thème abordé sera : « Sur scène ; le corps artistique ». Le mois d’après, le 22 juin, ce sera : « Il faut que ça Jazz ! » Curieux…

Mathéïs Nelle, alias « Dr.Qui? ». Photographie fournie par Mathéïs Nelle.

Mathéïs Nelle est un jeune homme à contre-courant. « La structure de mes conférences est très spéciale. Je prends quelquefois des chemins sinueux », reconnaît-il, avant de déplorer ; « J’ai assisté à énormément de conférences de philo et, soit on vulgarisait trop rapidement et on perdait l’essence du propos philosophique, soit on ne comprenait pas grand-chose. » Dans les siennes, il cherche à aborder des notions en les expliquant. Prendre le temps de réfléchir et vulgariser, sans être vulgaire.

Et de temps en temps, il se permet quelques réflexions provocatrices, à l’image de « Sommes-nous réellement seuls ? ».

Le 8 mars dernier, il s’est produit au théâtre de Dole. Il interviendra aussi à la médiathèque Albert Camus le 16 juin avec une réflexion autour de trois livres fantastiques.

Accès à son site internet : https://ecrirepournepasmourir39.wordpress.com/