Made in Jura : un rendez-vous le 20 octobre mais pas que…

Le président du Conseil départemental, Clément Pernot, veut organiser un moment festif à l’occasion des vingt ans de la marque et labelliser plusieurs événements dans différents lieux.

0
733
Pour le président du Conseil départemental, Clément Pernot, « le dernier salon en 2018 était allé à son paroxysme".

En 2023, Made in Jura fêtera ses vingt ans. Et comme nous vous l’annoncions le 16 décembre dernier (cf. « Indiscrétion : un gros événement public Made in Jura en 2023 ? »), le Conseil départemental souhaite célébrer cet anniversaire. 500 000 euros ont été votés dans ce but lors de la présentation du budget de la collectivité.
« Peut-on en savoir plus ? », a demandé Eloïse Schneider, vice-présidente, à l’issue de la présentation du rapporteur, Jean-Baptiste Gagnoux. « Un moment festif sera organisé le 20 octobre, répond le président, Clément Pernot, selon une forme qui va être définie. Tout cela reste à mettre en place. » L’élu souhaite aussi labelliser plusieurs événements dans différents lieux. Il discute par exemple avec les organisations pour qu’une manifestation agricole soit Made in Jura.
« C’était une excellente idée de Joël Simon sous la présidence de Gérard Bailly, est intervenue Danielle Brulebois, conseillère départementale de Bletterans. On en entend moins parler. » Clément Pernot a rappelé que le Département avait perdu la compétence économie en 2015 et que « le dernier salon en 2018 était allé à son paroxysme. Le Made in Jura a été délégué à une association d’acteurs économiques. Je les ai sollicités pour envisager une participation à une grande manifestation. Cela semble compliqué. Je crois qu’il faut remettre les compétences au cœur des territoires, avec les communautés de communes qui sont désormais en charge de l’économie. »

Un concept réussi

Pour Clément Pernot, Made in Jura est un concept territorial dans lequel se reconnaît la population. « On veillera en 2023 à la diversification des propositions, à la cohérence du territoire et au maintien de cette fierté », a conclu le président. « Je ne m’associe pas sur la somme », est intervenu Thomas Barthelet. Avec son binôme, Christelle Plathey, il s’est abstenu sur la délibération.