L’invité de la semaine : Ilyes Ghouil

Passionné de prévisions météorologiques et, ce, depuis qu'il est tout jeune, il est devenu par la force des choses, le monsieur météo des réseaux sociaux comtois. Rencontre avec le fondateur de la page facebook Météo Franc-Comtoise, suivie par plus de 94 000 personnes. Alors que les premières neiges viennent de blanchir cette semaine, le massif jurassien...

0
413

Ilyes, d’où te vient ta passion pour les prévisions météo ?
J’ai toujours été fasciné par les phénomènes climatiques depuis que je suis enfant. Ca a commencé par la neige, très fréquente chez nous, et les orages. On vit dans une région très intéressante pour ça, on connaît des conditions météorologiques extrêmes avec beaucoup de pluie, des records de froid et de chaud, des orages violents et une importante exposition aux vents. C’est un formidable terrain de jeux !

Comment en es-tu venu à faire des prévisions météo sur internet ?
J’ai commencé le 1er décembre 2016, avec l’aide de la page Météo des Vallées, qui m’a largement encouragé à me lancer. Sur la région, il n’existait pas de page facebook consacrée à la météo locale. C’est désormais chose faite ! Puis, Andéol Demeulnaere, un ami graphiste, m’a créé un générateur de cartes qui me facilité drôlement la vie et permet d’élaborer des cartes esthétiques au rendu précis. Quant à Joris Royet, il nous a rejoints il y a un an et demi. Il fait des études dans la météorologie à Toulouse et c’est lui qui élabore les bilans climatiques de chaque mois.

Comment prépares-tu tes bulletins ?
Je me rends sur différents sites de prévisions météo, je consulte les modèles de cartes détaillées et je compile les sites que j’estime être les plus fiables. Je crée mes propres cartes en fonction des éléments trouvés. Je fais des prévisions quotidiennes, et je remets à jour en permanence, en fonction des changements annoncés.

A combien de jours les prévisions peuvent-elles être fiables ?
J’ai des modèles sur 10 jours qui sont assez fiables dans l’ensemble. Au-delà, c’est plus compliqué. A une semaine près, on est sûr dans les grandes lignes. Le temps sera-t-il chaud ou non ? Sec ou humide ? Pour les détails, ça se joue sur trois jours, maxi.

Tu as été invité à présenter la météo sur LCI. Comment as-tu vécu cette expérience ?
C’était en lien avec l’éducation nationale, dans le cadre de mes études. Le 17 mars 2019, j’ai pu me rendre dans les studios de la chaîne, avec mes parents pour présenter la météo. J’ai pu faire deux passages. Le premier était assez stressant mais pour le deuxième, j’ai été plus à l’aise. J’ai fortement apprécié ce moment, c’était une expérience très enrichissante.

Quelle est ton actualité ?
Grâce à Andéol Demeulnaere et Clément, son collègue, de l’entreprise Cervolant, le site de Météo Franc-Comtoise a vu le jour en juin dernier. C’est un site internet fait avec le cœur ! Andéol l’a bichonné et en a fait un modèle qualitatif, intuitif, facile à suivre, différent de ce que l’on connaît mais qui offre une vision claire et précise de la météo à venir. Mais il est également une porte ouverte à la vraie question du réchauffement climatique. Nous sommes très sensibles à ce phénomène délétère pour notre planète et nous aimerions, modestement, à notre échelle, enclencher une prise de conscience et la volonté de changer les choses

Quel est ton rêve actuellement ?
Grâce à une cagnotte en ligne, j’ai pu acquérir un appareil photo Nikon D7200 avec une cellule de déclenchement qui me permet de faire ce que j’ai toujours adoré : chasser les orages. Et j’avoue que maintenant, mon plus grand rêve serait de me rendre aux États-Unis pour chasser les tornades.

Retrouvez Ilyes Ghouil sur sa page facebook : météo Franc-Comtoise
https://www.facebook.com/meteofranccomtoise

www.meteofranccomtoise.fr

Propos recueillis par Marie Rousselet