L’invité de la semaine : Benoît Pouthier

Rencontre avec Benoît Pouthier, secrétaire départemental de la Fédération du Jura Debout la France.

0
347
Benoît Pouthier.

Benoît Pouthier, pouvez-vous vous présenter et nous expliquer pourquoi avoir choisi de vous engager aux côtés de Nicolas Dupont-Aignan ?
J’ai 38 ans, j’ai un fils de 14 ans et je suis fonctionnaire territorial. Je suis originaire de La Ferté et je réside à Tassenières où je suis élu conseiller municipal depuis 2020.
J’ai tout d’abord adhéré à Debout La France (DLF) en février 2018 pour le bon sens du programme proposé par Nicolas Dupont-Aignan (NDA). C’est ensuite après quelques réunions que les adhérents du parti m’ont proposé de prendre la gestion de la fédération. J’ai accepté avec plaisir cette mission.
La fonction de secrétaire départemental me permet de siéger au conseil national (parlement interne du parti) et ainsi de remonter les problèmes de la ruralité.

Justement, quelles idées vous plaisent chez NDA et quelles sont les actions que vous proposez localement avec la Fédération du Jura de DLF ?
NDA propose une reconstruction de la France sans monter les Français les uns contre les autres, sans faire de buzz inutile. Plusieurs idées sont importantes à mes yeux : l’augmentation des salaires de 8%, la réouverture d’hôpitaux et de service public de proximité, renforcer l’apprentissage des savoirs fondamentaux par 9 à 15 heures par semaine d’enseignement de français, en finir avec le laxisme judiciaire avec la mise en place de peines planchers pour les récidivistes pour que la peur change de camp… Tout cela en faisant la chasse aux fraudes fiscales et sociales.
Toutes ces propositions sont à découvrir dans son livre « Où va le pognon ? ».
Au niveau local, nous organisons une réunion tous les deux mois rassemblant adhérents et sympathisants dans le but de faire connaître et développer nos idées sur l’ensemble du département. Nous sommes régulièrement sur le terrain avec des actions de collage et de tractage, pour rencontrer et échanger sur les différents problèmes observés par les Jurassiens.

NDA souhaite « Sauver la France », mais de quel danger ? Vous sentez-vous vraiment menacé ? Et si oui, par qui ou par quoi ?
Pour résumer, on peut dire que le danger est la perte de la souveraineté de la France à tous les niveaux, à cause de sa soumission à une Union européenne dirigée par des commissaires aux ordres de lobbies financiers. NDA propose donc de renégocier tous les traités pour une belle Europe des nations libres et des coopérations « à la carte ».
Par ailleurs, les gouvernements successifs sont en train de brader la France. Une partie de nos autoroutes a été cédée à des entreprises privées. Nos fleurons technologiques sont dépecés et vendus à des entreprises étrangères qui pillent nos savoir-faire.

En juillet 2021, NDA a accusé Emmanuel Macron de « coup d’État sanitaire » avec la vaccination et l’instauration du pass sanitaire. Défendez-vous ces propos ?
On sait aujourd’hui que la vaccination n’empêche pas la transmission du virus. Elle est utile seulement chez les personnes fragiles et c’est à chacun d’en décider avec son médecin.
Le pass sanitaire est une contrainte destinée à obliger les Français à se faire vacciner. C’est une mesure liberticide loufoque puisqu’il n’est pas exigé dans le métro mais nécessaire pour prendre un café en terrasse…
NDA n’étant pas médecin prend toujours soin, avant ses déclarations, de s’informer auprès des sommités scientifiques les plus compétentes.

On le sait, NDA est candidat à l’élection présidentielle. Une élection qui sera suivie par des élections législatives. Quelles sont vos ambitions personnelles, ainsi que celles de la Fédération du Jura du parti, pour ces élections ?
Les élections législatives sont une échéance importante pour DLF. Nous avons une commission nationale d’investiture qui désignera des candidats dans toutes les circonscriptions de notre territoire.
Je mets naturellement de côté mes intérêts personnels et dénonce depuis toujours les personnes qui s’enrichissent sur le compte d’un mandat électoral et donc avec de l’argent public. Commençons peut-être par servir les Français sans se servir et les citoyens retourneront certainement aux urnes…

Avez-vous un dernier mot à faire passer à nos lecteurs ?
Il me tient à cœur de dire qu’il est inutile de manifester, ou de se mettre près des ronds-points, si l’on ne va pas voter.
NDA propose un projet précis de bon sens et surtout chiffré. Il est le seul candidat à avoir déjà fait ses preuves. Maire de la commune de Yerres dans l’Essonne pendant 22 ans, il a désendetté et embelli sa ville. Il a été réélu à 3 reprises avec près de 80% dès le premier tour, ce n’est pas du hasard !
J’attire également l’attention des maires qui souhaiteraient apporter leur parrainage à NDA pour l’échéance présidentielle. Ils seront les bienvenus en sachant qu’il ne s’agit pas d’un soutien politique, mais surtout d’un acte de démocratie.

Contact : Benoît Pouthier
Mail : benoit3942@orange.fr
Tél : 06.63.63.35.54.