L’extension de l’atelier de découpe va démarrer

Alors que l’atelier de transformation est en cours de construction pour Premier plateau, la communauté de communes prépare un autre chantier qui débutera à la fin du mois.

0
920
Pour prendre en compte le tonnage de Premier plateau, une extension de l'atelier de découpe est indispensable.

A Equevillon, sur le site de l’abattoir, un premier chantier a démarré il y a quelques mois. Premier plateau construit un atelier de transformation de porc local. L’objectif de livraison du bâtiment est la fin d’année. L’installation permettra la création de quarante emplois sur le territoire.
« Nous allons abattre et faire la prédécoupe pour eux, précise Rémi Hugon, gérant de Viande Nature Jura et Comptoir Champagnolais des Viandes. Pour prendre leur tonnage en compte, nous devons effectuer une extension de l’atelier découpe. » Le projet est porté par la communauté de communes. Ce nouveau chantier doit démarrer à la fin du mois avec le terrassement par l’entreprise Bugada. Les 300 m2 serviront à stocker les carcasses, les produits finis, les consommables… Les travaux devraient être finis en octobre. Le budget est d’environ un million d’euros. « Entre l’abattoir et l’atelier de découpe, un prolongement de la galerie de liaison permettra de transférer les carcasses dans un nouveau frigo, développe Rémi Hugon. Elles seront reprises le lendemain pour être découpées puis elles seront stockées. » Une fois le chantier terminé, Comptoir Champagnolais des Viandes louera cette extension à la collectivité.

100 porcs par semaine

Pour la phase démarrage, une centaine de porcs seront travaillés chaque semaine. « C’est un complément intéressant pour nous car le porc était la partie un peu oubliée de l’abattoir », se réjouit Rémi Hugon, qui rappelle que l’objectif premier de l’abattoir est d’être au service des éleveurs locaux et sa force de découper jusqu’à la portion consommateur. « Nous avons pris cette direction il y a une douzaine d’années. Le bouche-à-oreille a fonctionné et nous nous sommes retrouvés avec une grosse activité. Il reste des créneaux à explorer. » Le gérant pense notamment à la restauration collective…