Les touristes étrangers sont de retour

Après deux années marquées par la pandémie et d’importantes restrictions de déplacement, l’été 2022 a tenu ses promesses : le tourisme international a connu un fort rebond et l’activité touristique est repartie de manière marquée en France, notamment en Bourgogne-Franche-Comté. Détails.

0
65

Le Jura, destination phare

Afin de mesurer la situation de l’activité touristique estivale régionale, Bourgogne-Franche-Comté Tourisme a relancé son dispositif d’écoute des professionnels.
L’objectif de cette enquête de conjoncture ? Dresser un bilan de la période estivale 2022 à la rentrée, en particulier sur les mois de juillet et août.
1 884 prestataires ont répondu à cet emailing parmi lesquels : 1 290 hébergements (68% du total), 158 lieux de restauration, 107 sites touristiques, 71 caves, 54 offices de tourisme, et 214 autres prestataires (commerces, activités diverses).
De quoi proposer un aperçu significatif.

Le grand retour de la clientèle étrangère

L’été 2022 a été marqué par le retour de la clientèle étrangère. D’après l’enquête, 37,5% des prestataires ayant accueilli des touristes étrangers notent une progression. Principales nationalités présentes cet été sur notre territoire : les Néerlandais, les Allemands, les Belges, les Suisses suivis par les Britanniques. Quant aux marchés long-courriers, et plus particulièrement les Américains ils commencent également à revenir en France et en Bourgogne-Franche-Comté. Au global, les nuitées étrangères dans la région sont même supérieures de 12% à celles enregistrées en 2019 !
« C’est une année exceptionnelle en terme de fréquentation avec notamment la réapparition des visiteurs américains » notent plusieurs vignerons locaux.

La beauté des espaces naturels, le calme et le retour aux sources font partie des atouts de la Bourgogne-Franche-Comté.

 

Calme, tranquillité, verdure : les atouts de la Bourgogne-Franche-Comté

La région a bénéficié d’un afflux de touristes en quête de calme, de tranquillité et de verdure. La Bourgogne-Franche-Comté correspond pleinement aux aspirations des clientèles européennes : ils cherchent à se ressourcer en évitant les destinations véhiculant une image de tourisme de masse.
Dans cette logique, ils se concentrent en priorité sur les activités extérieures : promenade et randonnée pédestre, découverte du patrimoine naturel, visite des sites et monuments emblématiques, cyclotourisme. A l’image de ce que proposent bon nombre de lieux situés aux abords des lacs jurassiens dont la fréquentation a littéralement explosé cet été…
« La beauté des espaces naturels, le calme et le retour aux sources semblent faire partie du choix de certains citadins vivant proches de la région (Lyon, Paris, Marseille). Il semble que nos hôtes aspirent à plus de simplicité et à la découverte de paysages bocagers, des marchés de terroir, des randonnées, des visites de monuments et l’exploration des activités » résument les propriétaires de gites.

Un « effet canicule » ressenti par les professionnels du tourisme

Touchée cet été par plusieurs vagues de chaleur, la Bourgogne-Franche-Comté en tire les premiers enseignements : certains sites de visite à ciel ouvert voient leur fréquentation diminuer nettement les jours de canicule alors que les musées enregistrent une hausse du nombre des visiteurs.
« Au contraire de nos prévisions, la chaleur a été particulièrement positive puisque il est difficile de randonner avec des températures frôlant les 40 degrés » détaille par exemple, le Musée des lapidaires de Lamoura.

De bonnes perspectives pour l’avenir

D’après 33,9% des prestataires interrogés, les réservations pour septembre sont supérieures à celles enregistrées en 2021.
« Au-delà d’une arrière-saison prometteuse, cette enquête révèle que nos trois destinations ( Bourgogne, Montagnes du Jura et Vosges du Sud), sont totalement en adéquation avec les demandes et les aspirations des touristes en toute saison : des paysages protégés, des sites naturels et culturels à visiter, des produits du terroir de qualité…  » estime Bourgogne-Franche-Comté Tourisme.

Les Français privilégient toujours la France pour leurs congés d’été

L’été 2022 n’aura pas fait exception à la règle : les touristes français profitent de leurs congés estivaux pour voyager dans l’Hexagone. En Bourgogne-Franche-Comté, la fréquentation française en juillet et en août, est en hausse par rapport à 2021 pour 25,5% des répondants, et stable pour 52,5%.

Des dépenses en légère baisse

Les touristes n’échappent pas à l’inflation des prix et à l’augmentation des coûts des déplacements ce qui les obligent à effectuer des arbitrages dans leur budget vacances. Pour 28% des prestataires interrogés, leurs dépenses sont d’ailleurs en baisse cet été.
« La baisse de fréquentation est liée au pouvoir d’achat amoindri par les hausses du carburant. Lors des visites, le panier a été plus maigre qu’avant le covid ». observent bon nombre de commerçants.

Plus de chiffres :
https://pros.bourgognefranchecomte.com/actualites/nouveau-sortie-du-memento-du-tourisme/
https://pros.bourgognefranchecomte.com/actualites/les-chiffres-cles-2022-bourgogne-franche-comte-sont-disponibles/