Les seins nus seront-ils islamophobes ?  

0
2306

Scandaleux ! Honteux ! Agression contre la laïcité, contre nos valeurs…
Mépris des femmes, prime au machisme et j’en passe. La moitié de Grenoble est en émoi contre son maire écologiste Eric Piolle. Il en est de même pour la classe politique et institutionnelle, jusqu’au préfet Laurent Prévost qui saisit le tribunal administratif, quand de son côté Laurent Wauquiez, Le président (LR) de la région Auvergne-Rhône-Alpes coupe les subventions, accusant le premier magistrat grenoblois « d’acter définitivement sa rupture avec la laïcité et les valeurs de notre République ».
Une pétition rassemblant plus de 1.800 signatures a dénoncé « une attaque indirecte contre l’égalité femmes-hommes ». Fichtre !
Que s’est-il passé ?
Avec le retour de l’été et la fin de la covid, les piscines se remplissent. Occasion pour la mouvance religieuse musulmane extrémiste et les idiots utiles de l’islamo-gauchisme de mettre le doigt sur la gâchette de l’islamophobie dans une action concertée.
Et cela, via une stratégie simple : exiger le port du burkini, obtenir son interdiction, puis la déférer au tribunal administratif. Car les arrêtés municipaux l’interdisant sont toujours cassés par le Conseil d’État.
Aussi, Eric Piolle refusant le piège, a répondu à la provocation par une très subtile contre-provocation.
Au nom de la Liberté, acceptons le burkini, mais en contrepartie autorisons les femmes à se baigner seins nus. Mais… car il y a encore un mais et c’est toute l’astuce, en même temps ! Car l’élu refuse absolument les horaires différenciés.
Imaginez ! Faire cohabiter des baigneuses engoncées dans des vêtements et une pudeur doctrinale avec d’autres, celles-ci carrément décomplexées : de quel côté sera le ridicule ? Gageons que dans cette affaire, la nudité des poitrines armera la laïcité bien plus efficacement que le Conseil d’État…
Attendons également avec intérêt la position de Jean-Yves Ravier, de Jean-Baptiste Gagnoux ou de Jean-Louis Millet, si le débat devait un jour prochain se poser à la piscine de Lons-le-Saunier, de Dole ou de Saint-Claude…

Philippe Joutier