Les nouveaux visages du Rassemblement National

Ce dimanche 27 novembre, la fédération du RN39, dirigée par Aurore Vuillemin-Plançon, recevait à Dole Edwige Diaz, députée de Gironde et Vice-présidente du Rassemblement National, depuis l’élection de Jordan Bardella à la tête du parti politique.

0
166
Edwige Diaz et Aurore Vuillemin-Plançon.

Aux côtés de la toute nouvelle Déléguée départementale du Jura du Rassemblement National Aurore Vuillemin-Plançon (voir interview dans notre rubrique « invitée de la semaine »), la célébrissime Edwige Diaz, Vice-présidente du Rassemblement National était à Dole dimanche dernier.
Ainsi, c’est à la salle de l’espace Pasteur en milieu d’après-midi, devant une cinquante d’adhérents « dont de nombreux nouveaux », que la députée de Gironde a pu dresser un bilan de mandat, « 6 mois après l’élection historique de 89 députés ».
D’abord, elle a souligné « l’assiduité du groupe parlementaire présidé par Marine Le Pen ». Ensuite, elle a rappelé que « les élus RN placent l’intérêt des Français au dessus de toute autre considération, ce qui explique que c’est sans sectarisme qu’ils votent les textes qu’ils estiment aller dans le bon sens ».

Supprimer la TVA sur un panier de 100 produits de première nécessité

Puis, elle est revenue sur un certain nombre de victoires que le Rassemblement National a obtenu : déconjugalisation de l’Allocation Adulte Handicapé, aide de 230 millions d’euros pour les personnes se chauffant au fioul, renforcement des peines pour les auteurs de violences sexuelles, etc…
Par ailleurs, celle-ci indiquait que la baisse du pouvoir d’achat des Français consécutive à l’inflation et à l’explosion des prix de l’énergie n’était pas le résultat d’une fatalité mais « le fruit de choix politiques éminemment contestables ».
Ainsi, pour rendre du pouvoir d’achat aux Français, les députés RN proposent de baisser la TVA de 20% à 5,5% sur la gaz, les carburants et l’électricité et de supprimer la TVA sur un panier de 100 produits de première nécessité.
Edwige Diaz a confirmé vouloir sortir l’électricité du marché européen de l’énergie, de manière à faire baisser la facture énergétique des particuliers mais aussi des entreprises et des collectivités, dont certaines sont contraintes de diminuer le service rendu au public pour faire des économies et ainsi boucler leur budget.
En parallèle, alors que s’ouvre cette semaine le débat relatif aux énergies « renouvelables », Edwige Diaz a confirmé l’opposition du RN vis-à-vis des éoliennes.
Elle a conclu son discours en appelant « tous les patriotes à se mobiliser en vue des prochaines élections et à rejoindre le Rassemblement National », devenu, selon un récent sondage IFOP, « le parti politique préféré des Français ».