Regain d’affluence pour la 17ème édition des 30 Clochers

0
149
9h17, il est l'heure de s'élancer.

Qu’ils soient à vélo ou à pied, pas moins de 1 510 participants se sont retrouvés pour cette 17ème édition des 30 Clochers. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir le charme de certains lieux insolites et bucoliques du patrimoine dolois, tout en marchant ou en pédalant. Ou comment allier la forme avec la culture et la curiosité.

On l’a testé pour vous…

Ne reculant devant rien, malgré l’âge progressant inexorablement, notre rédaction s’est essayée à rejoindre les 342 participants de la randonnée pédestre du 15 kilomètres et à réaliser l’itinéraire en courant, version « trail contemplatif et récréatif ».
Il est 9h17, lorsque nous quittons Dolexpo et démarrons notre application « Adidas Running » afin de mesurer notre temps sur cette distance piégeuse de 15 kilomètres.
Enfin 15 kilomètres pas vraiment, puisque qu’une erreur d’orientation nous a plutôt fait flirter avec la vingtaine ! En effet, ayant raté la montée des escaliers menant à l’espace Pierre Talagrand, il nous a fallu atteindre le pont de la corniche en longeant la rive droite du Doubs (embarquant du même coup avec nous une dizaine de personnes), pour nous rendre compte de notre inattention et revenir sur nos pas afin de retrouver le bon chemin.
Désolé ! (9h36).
Qu’importe, portés par nos échanges avec les autres randonneurs et cherchant du regard les précieuses « rubalises » jalonnant notre périple, la ville défile rapidement.
Hôtel de Ville, tunnel de la gare, nous voici déjà parvenus sur les hauteurs de Rochebelle via le chemin des Grandes Carrières. Par hasard, nous croisons notre ami Laurent qui sort juste de chez lui. Un bref arrêt s’impose.
10h09, vient alors l’ascension du Mont-Roland, il fait déjà chaud et quelques douleurs à l’intérieur des genoux commencent à se manifester à l’attaque des premiers reliefs. Pas facile sans ménisque, mais on m’avait prévenu !
Le ravitaillement est plus que bienvenu. Nous le rejoignons à 10h27.

Le ravitaillement du Mont-Roland était le bienvenu !

Descente tout terrain

10h34. Quelques verres d’eau plus tard, il est déjà temps de redescendre afin de ne pas se refroidir. Le terrain devient plus escarpé dans les collines du chapitre et du Tumulus. Parfois, les cailloux roulent sous l’appui des semelles. Les forces diminuent peu à peu.
Nous retrouvons la longue ligne droite de Landon (soleil de face), puis nous nous engageons le centre historique via la Place Grévy. Rue Pasteur, canal des Tanneurs, Prélot, Pont Roman du Moulin des écorces, il est temps d’arriver. Il fait de plus en plus chaud et les genoux font de plus en plus mal à chaque foulée.
Nous jetons nos dernières forces dans la bataille et rejoignons Dolexpo pour franchir l’arrivée à 11h29.
La moyenne à un seul chiffre est désastreuse, mais qu’importe. Nous l’avons tenté, et nous avons réussi. Nous pouvons rentrer à la douche profiter de l’afflux massif d’endorphines, avec la satisfaction du devoir accompli…
Un beau dimanche matin, comme on les aime. « C’est nice ! »