Tour de France : le Jura attend son étape

De Moirans-en-Montagne à Poligny, une grande fête populaire se prépare.

0
5311
Le Jura se prépare à une fête populaire et colorée. (Crédit photo; A.S.O).

Comme chacun le sait, ce vendredi 21 juillet 2023 le Jura accueillera une nouvelle fois le Tour de France qui fêtera sa 110ème édition. A l’occasion de la 19ème étape, les coureurs s’élanceront comme en 2016 de Moirans-en-Montagne, Capitale du Jouet, pour rejoindre Poligny, Capitale du Comté au terme d’un parcours de 173 km, présenté comme « l’étape des lacs ».
En ce sens Grégoire Long, premier édile des moirantins, œuvre depuis plusieurs mois avec l’ensemble de ses élus et agents pour offrir à l’ensemble des habitants et vacanciers une fête mémorable, avec des animations, spectacles, déambulations…
La ville est d’ores et déjà habillée aux couleurs du Tour et l’ambiance sera exceptionnelle. C’est sûrement une très bonne nouvelle pour l’ensemble du tissu économique, touristique et local, qui aura la joie d’accueillir de nombreux visiteurs à cette occasion.

 

Un itinéraire parcouru sous le label « Made in Jura » qui fête ses 20 ans cette année. (Crédit photo : A.S.O)

 

Un éclairage sans précédent sur le territoire…

Terre d’Émeraude Communauté, représentée par son Président, Philippe Prost, apporte tout son soutien à la commune moirantine et se fait le relais de cet évènement à l’échelle du territoire, de même que le Département du Jura, cheville ouvrière de cette belle journée, ainsi que la Région Bourgogne-Franche-Comté.
Coté chiffres, le Tour de France attire près de 150 millions de téléspectateurs en Europe, avec une transmission dans 190 pays et 7 800 heures de diffusion en direct dans le monde entier. C’est une réelle occasion de bénéficier d’un grand rayonnement pour tous les lieux traversés : le lac de Vouglans, le mythique Pont de la Pyle, la base nautique de Bellecin, le secteur d’Arinthod, la ville d’Orgelet, puis Doucier et Fontenu.
Les concurrents traverseront ensuite le cœur du Jura et sa ville de Champagnole, en direction de Salins-les-Bains, par la côte de Bracon/Ivory, et poursuivront en direction de Mesnay et Arbois.
La dernière partie de la course se terminera sur un peu plus de 8 kilomètres de ligne droite avant la ligne d’arrivée à Poligny.
Un itinéraire parcouru sous le label « Made in Jura » qui fête ses 20 ans cette année.
Ainsi seront traversées 33 communes Jurassiennes, dont 15 de Terre d’Émeraude Communauté, en mettant à l’honneur notre territoire, son histoire, ses traditions, et les multiples atouts dont il dispose.
Une journée sans doute inoubliable pour les habitants et les visiteurs…

Les coureurs traverseront le Jura sur 173 kilomètres, de quoi réserver un beau spectacle aux aficionados de la petite reine. (Crédit photo : © A.S.O )

 

« Allez Cidermex ! »

Le Tour de France, c’est à peu près autant de petites histoires que de tours de roue pendant la course. En voici une narrée par le docteur Jean Perrodin, médecin dans la glorieuse cité de Bletterans.

Le médecin raconte : « C’est une dame de Bresse qui vient me voir le jour où le Tour de France passait à Bletterans (…) Elle me dit : « Au fait, docteur, j’aimerais bien que vous me marquiez cette pommade qui était si bien », mais elle ne se souvenait plus du nom. Je lui en cite deux ou trois comme cela, mais cela ne lui dit rien. Et tout d’un coup, elle s’écrie : « cela y est, j’y suis ! C’est de l’eddymerckx ! ».

À cette époque, il y avait une pommade miracle qui s’appelait Cidermex ! Là non plus, je ne l’ai pas détrompée, mais bon, j’ai quand même écrit Cidermex sur l’ordonnance !

La consultation était terminée et nous voilà partis voir le Tour de France, côte à côte, presque bras dessus, bras dessous ! Le peloton était bien groupé. Dans les étapes de sortie des Alpes, ils sont tous ensemble, et le maillot jaune au milieu.

Et tout le monde cherche à voir le maillot jaune, mais cela va tellement vite qu’on ne voit pas grand-chose !

À un moment, on voit un truc jaune qui passe et je lui fais : « regardez, c’est Cidermex ! », mais elle n’a pas réagi. »

L’histoire est citée dans l’ouvrage de Jean Perrodin et Françoise Desbiez « Histoires d’un médecin jurassien » paru aux Presses du Belvédère en 2009.

 

L’itinéraire de l’étape, en détails

 

(Infographie : Conseil départemental du Jura).

G.M (avec C.K)