Dépôt de plainte pour vol de tableaux au Musée de l’Abbaye

Un mystérieux vol à éclaircir.

0
899
Une mise en lumière s'impose au Musée de l'Abbaye.

Vendredi dernier, le conseil municipal mensuel de Saint-Claude allait s’installer dans  un ronronnement habituel, lorsque le maire Jean-Louis Millet «réveillait» toute l’assemblée, en précisant avoir déposé une plainte contre X, «pour le vol de deux tableaux au Musée de l’Abbaye, vol pour lequel aucun dépôt de plainte n’a été fait à l’époque, ni par les responsables administratifs de la Communauté de Communes, ni par les élus. La valeur exacte des tableaux n’est pas connue mais représente plusieurs dizaines de milliers d’euros». Il précise également que «cette disparition n’est pas récente, mais elle n’a été portée que récemment à sa connaissance. Les œuvres étaient répertoriées dans l’inventaire de la donation Bardonne-Genis à son arrivée à Saint-Claude et ont disparu physiquement du Musée…». Ces deux toiles sont alors inaliénables et propriété exclusive de la ville selon l’acte de donation… Par ailleurs ledit Musée a été fermé jusqu’au 15 juin.

Le prochain Conseil Communautaire du 28 juin sous haute surveillance…

Cette admonestation intervient seulement une semaine après la révélation par l’un de nos confrères, que le premier édile de la cité de la pipe serait visé par une plainte émanant de la directrice du Musée, laquelle ne s’est pas exprimée sur le sujet.
La conséquence de cet imbroglio surprenant, est qu’Isabelle Heurtier la présidente de l’intercommunalité a décidé de retirer à son 2ème vice-président Jean-Louis Millet, ses délégations sans plus de commentaires, comme elle en a le pouvoir.
Le prochain Conseil Communautaire fixé au 28 juin prochain devra statuer en assemblée sur ce sujet…
La nouvelle n’a pas tardé à faire le tour de la ville et alimenter les conversations.
«C’est affligeant car c’est reparti, on a remis un jeton dans le jukebox. On en sortira donc jamais…» commentaient plusieurs habitués des différents lieux de vie.
A suivre…