Rubrique. Le chiffre de la semaine : 1 809

Bourgogne-Franche-Comté : 1 809 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi en 2023 Une accélération de + 35,5 % qui marque un retour des niveaux d’avant-crise 1 809 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi en Bourgogne-Franche-Comté en 2023, c’est 474 femmes et hommes de plus qu’en 2022, soit + 35,5 % sur un an, selon l’Observatoire de l’emploi des entrepreneurs de l’association GSC et du groupe Altares. Le nombre de pertes d’emploi dépasseles seuils d’avant-criseCovid et atteint son plus haut niveau depuis la crise financière de 2016. ●La hausse des taux d’intérêt, la fin des aides Covid et la reprise des procédures d’assignation Urssaf accentuent les problèmes de trésorerie des chefs d’entreprise. ● Les entrepreneurs expérimentés, à la tête d’une entreprise depuis 7 ans en moyenne, ont également été impactés en 2023. ● Les professionnels du secteur du commerce sont parmi les plus sinistrés en Bourgogne-Franche-Comté.

0
262

En Bourgogne-Franche-Comté, pas moins de 1 809 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi en 2023 !
Une accélération de + 35,5 % puisque ce chiffre comptabilise 474 femmes et hommes de plus qu’en 2022, selon l’Observatoire de l’emploi des entrepreneurs de l’association GSC et du groupe Altares.
Ainsi, le nombre de pertes d’emploi dépasse les seuils d’avant-crise Covid et atteint son plus haut niveau depuis la crise financière de 2016.
Parmi les différentes explications s’y trouvent la hausse des taux d’intérêt, la fin des aides Covid et la reprise des procédures d’assignation Urssaf qui accentuent les problèmes de trésorerie des chefs d’entreprise.
Point important, les entrepreneurs expérimentés, à la tête d’une entreprise depuis 7 ans en moyenne, ont également été impactés en 2023.
Par ailleurs, on note que les professionnels du secteur du commerce sont parmi les plus sinistrés en Bourgogne-Franche-Comté.
Le département du Jura subit pour sa part une forte évolution avec + 56 % de dirigeants en situation de « chômage ».
 » En 2023, chaque jour, ce sont près de 5 chefs d’entreprise qui se sont retrouvés au chômage en Bourgogne-Franche-Comté ! Depuis deux ans, je ne cesse d’alerter sur cette réalité et sur la nécessité d’informer les chefs d’entreprise sur les solutions perte d’emploi à leur disposition. L’inaction ne doit plus être une option » affirme Anthony Streicher, Président de l’association GSC.