Laura Emann de Chassal-Molinges a attrapé le virus de l’écriture

Une Jurassienne vivant en Allemagne et amoureuse d’Édimbourg en Écosse.

0
43
Laura Emann avec Catherine de la Librairie Zadig devant ses productions. l

La librairie Zadig à Saint-Claude était en fête samedi dernier au matin, car elle recevait «Laura Emann une enfant du pays», écrivaine amatrice et expatriée en Allemagne pour la bonne cause familiale. En effet Laura Perret est née il y 37 ans maintenant à Chassal-Molinges et a grandi sur Saint-Claude notamment en poursuivant ses études au Lycée du Pré-Saint-Sauveur, où elle a obtenu son BAC littéraire. Puis ce fut la fac à Besançon avec le succès d’une licence en langue appliquée en Anglais et en Allemand, suivie d’une dernière année vécue à Édimbourg en Écosse.
Et ce séjour comme elle le dit elle-même fut «une sorte de coup de foudre géographique, un souvenir indéfectible», ce qui explique que l’action de son premier roman «Rivalités et plus si affinités», se situait dans la capitale écossaise. Mais la vie est parfois sinueuse et faite de rencontres et de hasard, car Laura vit actuellement en Allemagne à Baden-Baden, en bordure de la frontière française, avec son mari et leurs deux enfants. Frontalière donc, elle passe la frontière tous les jours dans l’autre sens, car elle est commerciale dans une entreprise allemande d’étiqueteuses pour l’industrie et le commerce sise en France. L’écriture et le romantisme se collent en tous lieux.

Un troisième roman….

Son second roman «Trois vœux pour s’aimer», entraine le lecteur dans une romance fantastique de Noël, ce monde féérique est un univers réel normal, mais dans lequel un élément surnaturel et perturbateur va intervenir, comme un amour de génie…
Et c’est la Lampe d’Aladin revisitée, pour divertir le lecteur. «Hante-moi si tu peux» est le 3ème opus de la jurassienne sorti dernièrement le 14 octobre, et se déroule également en Écosse dans un château hanté, avec évidemment un fantôme celui de l’héroïne Hannah, et un décès bien sûr le sien. Et si la clé de l’énigme se trouvait dans la résolution du meurtre d’Hannah? L’auteure cherche à embarquer son lecteur dans des dédales insoupçonnés, l’imagination est en marche…