L’association Prod’ij présente sa cinquième rentrée

Mercredis du Darius, Jazz club, grande salle… Les premières dates au Bœuf sur le Toit ont été annoncées. Des surprises sont préparées pour 2023.

0
46
« En attendant le grand soir » est programmé en décembre. Il est le fruit d’une collaboration entre Prod’ij et Les Scènes du Jura.

Pour cette nouvelle saison, les Mercredis du Darius fêtent leurs dix ans et continuent de faire découvrir chaque mercredi des groupes émergents régionaux et aussi des musiciens de Paris, Lyon, Bordeaux…, de tous styles musicaux. « La carte à 10 euros permet d’accéder à tous les concerts gratuitement, met en avant Chloë Lebert, chargée de communication. Nous essayons de créer un lien avec les 16-25 ans. Nous avons un partenariat avec la Carte avantages jeunes. »
Chaque premier dimanche du mois, la salle accueille un concert de jazz. « Les musiques de jazz ont du mal à exister sur le territoire, constate Victor Landard, directeur de Prod’ij. Avec les amis de Frontenay Jazz, est née l’idée de faire le les Dimanches jazz au Darius Club. »

Skip the use, BP Zoom, Narcy…

Les deux salariés de Prod’ij ont surtout présenté les spectacles qui se joueront dans la grande salle du Bœuf sur le Toit. Beaucoup sont le fruit de collaborations : avec le Bruit qui pense, le Moulin de Brainans, les voisins de l’Amuserie, Les Scènes du Jura… Premier rendez-vous : la deuxième édition de Viens Voir. Suivront, le 25 novembre le concert de Skip the use, le 10 décembre le duo de clowns de BP Zoom, les 15-16 et 17 décembre « En attendant le grand soir » (cirque et danse) par la compagnie Le doux supplice, le 22 janvier « Tout est dans la voix » de Marianne James, les 24 et 25 février Basile Narcy et « Eclipse », le 14 mai Groundation et en juin le festival de jazz avec un nouveau projet sans le concours du conservatoire.
« D’autres surprises sortiront », révèle Victor Landard.

Retrouvez les prochains rendez-vous sur https://leboeufsurletoit.fr