« L’Art de Moucher les fâcheux », le dernier ouvrage de Julien Collat

0
307

— Les mots ont dépassé ma pensée.
— Ils n’ont pas dû aller bien loin.
Après son premier livre « Anthologie de la répartie », Julien Collat, persiste et signe. Comme il l’explique :
« Les fâcheux se déclinent en une infinité de nuances. Du vaniteux, incapable de s’empêcher l’étalage de ses prétendues qualités, au raseur et ses interminables monologues, en passant par le malotru, l’hypocrite, le borné, le querelleur, l’indiscret, le susceptible ou le méfiant ». Comment s’en défaire ?
Par les mots ! C’est en tout cas la méthode préconisée par l’auteur. Historien de formation, il adore les répliques cinglantes et s’inspire de celles qui ont marqué, l’Histoire, mais également le théâtre ou le cinéma. Il les regroupe autour de différentes stratégies, fonction des situations.
« Excusez-moi, j’agis parfois comme un sot », dira le fâcheux. Et de lui répondre :
« Parfois ? Vous vous améliorez donc ? ».
Ou encore :
— Vous me cassez les oreilles !
— Au moins comme ça, vous pourrez en changer…

L’humour comme une arme

L’humour est une arme. Si l’on vous dit :
« On ne perd rien à être poli ».
Répliquez :
« Si, son fauteuil » .
La fausse distraction peut aussi être féroce :
— Mon épouse est enceinte.
— Et de qui ?
L’ouvrage, étayé d’anecdotes n’est pas sans rappeler « Les caractères » de La Bruyère. Maximes brèves, incisives, toujours humoristiques, le tout dans une belle langue.
Un régal.

L’Art de moucher les fâcheux
Auteur : Julien Colliat
Éditeur : Le Cherche Midi
208 pages
14,80 euros
En vente dans toutes les (bonnes) librairies.