L’activité du Château de Vannoz prolongée

Le président du Conseil départemental, Clément Pernot, s’est mobilisé sur la situation de l’Ehpad, géré par l’association Habitat et humanisme. Rappel des faits…

0
740
Les résidents de Vannoz ne seront pas contraints de quitter l'Ehpad.

En 2014, l’ARS (Agence régionale de santé) initiait une démarche de réorganisation de l’offre en Ehpad sur le secteur de Lons-le-Saunier et Champagnole, motivée en grande partie par l’obligation de restructurer le site En Chaudon, géré à Lons par le Centre hospitalier Jura Sud.
Dans ce cadre, par arrêté conjoint du Département et de l’ARS en 2018, prolongé en 2022, le transfert de 33 places de l’Ehpad de Vannoz à celui de Maison François d’Assise à Lons a été autorisé. Il est géré également par l’association Habitat et humanisme. Parallèlement et conformément à un autre arrêté de 2019, 42 places devaient être transférées de En Chaudon géré par le centre hospitalier Jura Sud vers celui de Champagnole également géré par le CH.

Ouverture en 2026 ?

Ce dernier n’ayant pas intégré les normes d’accessibilité dans les travaux à réaliser au sein de l’Ehpad de Champagnole pour accueillir les nouvelles places, la programmation a dû être repoussée et leur ouverture ne devrait pas se faire avant 2026. « J’ai fait part à l’ARS de mon plus vif mécontentement face à une telle situation car ces 42 places sont fermées depuis septembre 2021, ce qui est une perte pour Champagnole et pour le Département », explique le président du Conseil départemental, Clément Pernot.
De plus, les résidents de Vannoz auraient ainsi été contraints de quitter leur secteur géographique alors qu’ils auraient pu intégrer les nouvelles places au sein de l’Ehpad de Champagnole. « C’est pourquoi, afin de limiter ces éloignements préjudiciables pour les résidents et les familles, j’ai proposé que les places de Vannoz restent sur site tant que les nouvelles places à l’Ehpad de Champagnole ne sont pas ouvertes. »
Cette solution est d’autant plus pertinente qu’elle évite à Habitat et humanisme de lancer un plan de sauvegarde de l’emploi et un éventuel conflit social puisque les salariés de Vannoz pourraient être transférés sur l’Ehpad de Champagnole.
Par courrier, l’ARS vient de faire savoir au président du Conseil départemental qu’elle accepte cette proposition.