Lons-le-Saunier : la Ville souhaite honorer le sport

Elle va se mettre aux couleurs des jeux olympiques et paralympiques. Des manifestations nouvelles sont également annoncées.

0
433
Peu d'élus étaient présents à la cérémonie des voeux.

« Le sport, ce sont les retombées positives pour notre territoire », a introduit le maire de Lons-le-Saunier, Jean-Yves Ravier, à l’occasion de sa cérémonie des vœux. Il a fait référence, en 2023, à l’organisation des championnats de France de VTT et au jumping international à Montciel. « Avec le tournoi des étoiles (par l’ALL), Lons a vibré par et pour le sport dès le premier week-end de l’année. » Et la ville va se mettre aux couleurs des jeux olympiques et paralympiques.

Des manifestations nouvelles sont également annoncées : un tournoi grandeur nature de pétanque dans le cadre des championnats du monde en juin qui se tiendront parallèlement à Dijon, le livrodrome le 28 juin (sans doute au parc), sans doute un village olympique, une animation dans le cadre des jeux paralympiques, un grand concert début juillet et des concerts toujours plus nombreux à Juraparc, sans oublier le 80e anniversaire de la Libération de Lons.

L’élu a ensuite rappelé les différentes réalisations l’année dernière : rénovation de l’éclairage public vieillissant, investissement dans un hyperviseur urbain qui permet par exemple une meilleure gestion des dépenses d’énergie, travaux de réaménagement de la voirie nécessaires au respect des 30 km/h et à la sécurisation des piétons et cyclistes, végétalisation des cours d’école, nouveaux équipements sportifs, l’été sera Lons, accompagnement personnalisé des publics les plus démunis toujours plus nombreux, engagements pour l’enfance, les seniors…

7 millions d’investissements en 2024

Cette année, 7 millions d’euros seront investis pour améliorer le quotidien des habitants et l’intérêt général. Les élus résument leurs actions en trois axes majeurs : transition écologique, solidarité, attractivité du territoire.

Les projets sont multiples. Le parvis de la maison commune et la cour François-Rollet seront végétalisés et la cour de l’école perméabilisée. Les travaux de la gare seront terminés. Des études ont été faites afin de voir sur quels bâtiments il est possible d’installer des panneaux photovoltaïques. Le renouvellement de l’éclairage public va se poursuivre, avec notamment la rue du Commerce…

L’ancienne école Briand sera rénovée pour accueillir des formations, notamment celles qui se trouvent dans le bâtiment rue Georges Trouillot vendu au ministère de la Justice. Des études seront réalisées pour la rénovation des grilles de l’Hôtel-Dieu et de la Tour de l’horloge en 2025. L’opération Cœur de ville pour rénover l’habitat et construire de nouveaux logements se poursuit, avec d’abord l’Îlot des Salines.

Concernant les commerçants, « il y a eu des propos inappropriés. Je le regrette. Parlons d’avenir et de projets. Je salue leur volonté de travailler davantage avec la Ville ».

Les représentants des commerçants non sédentaires seront rencontrés pour discuter de l’avenir des marchés.

Le centre aéré de Montciel va être rénové. Sur le devenir de l’ex-caserne des pompiers, « un projet ambitieux sera révélé dans les mois qui viennent ».

Yann Arthus-Bertrand à Lons !

Le maire est encore revenu sur la venue potentielle de Yann Arthus-Bertrand qui pourrait filmer des acteurs associatifs, des entreprises, des particuliers et la ville pendant une année. Une période durant laquelle chaque protagoniste aura à mettre en place des actions afin de réduire son empreinte carbone. « Nous sommes en contact avec le célèbre photographe-réalisateur-militant depuis deux ans. Il est très confiant sur l’accompagnement de France Télévisions sur son projet. » Cela se traduira par plusieurs émissions en prime time fin 2025.

Enfin, dès le 1er février, la maison de la vie associative accueillera ses premiers locataires.

« Notre ville est belle, dynamique, attractive, c’est un poumon vert, en permanence en mouvement. Notre ville rayonne, elle plaît, elle passionnel, elle intrigue, elle intéresse jusqu’à Yann Arthus-Bertrand », a conclu Jean-Yves Ravier.