La municipalité rencontre les commerçants

Les élus lédoniens viennent d’organiser leur première soirée des commerces. L’occasion de présenter les actions qu’ils veulent mettre en place, notamment pour faire consommer à Noël, ainsi que de faire le point sur les attentes des commerçants.

0
185
Après Le Juste Prix, Corinne Belin proposera, en novembre, un concours d'arts plastiques pour les 12-17 ans sur le thème des cent ans de la Vache qui Rit.

Pour lancer la première soirée des commerces, Nicole Paraiso, adjointe à la cohésion de la ville et au lien économique, a souhaité rendre compte de l’étude menée en mai auprès d’une cinquantaine de commerçants. De celle-ci, il ressort qu’il n’y a pas tant de locaux vacants, mais que la tertiarisation (banques et mutuelles) est sur-représentée. La crise sanitaire aurait eu un impact sur le chiffre d’affaires des Lédoniens de moins 10 à moins 30 %. Créer une instance d’échanges fait partie des attentes des commerçants. Entre autres…
Ce qu’attendait davantage la salle, c’est le détail des actions à venir. Une nouvelle utilisation d’acheteralons.fr pour en faire une carte interactive afin que les clients identifient les boutiques et ce qu’elles proposent est, par exemple, envisagée. Un travail est en cours avec la Chambre de commerce et d’industrie afin de créer un réseau de commerçants éco-responsables. Une course d’orientation avec des élèves dans le but de leur faire découvrir les magasins est une autre idée.
La municipalité a surtout misé sur les animations de Noël. Le thème retenu est le cirque. Spectacle de danse sur glace, illuminations, sonorisation, démonstration équestre, jonglerie, cuivres de Noël… Il y en aura pour tous les goûts et tous les âges.

Cambriolages, trafics, bagarres…

A l’issue des présentations, était proposé un temps de questions-réponses. Cambriolages, trafics, bagarres… sont revenus sur le tapis.
« Tout cela est pénible à vivre, a insisté Christophe Perny. Il vaut mieux en parler avant que quelque chose de plus grave se passe ».
Le maire a répondu qu’« à l’avenir, la police municipale sera beaucoup plus présente. Elle passera à vélo et sera ainsi plus proche de vous. Il faut aussi que la police nationale soit à nos côtés ».
Ralentir la circulation fait aussi partie des attentes partagées entre les commerçants et les élus.
« Certains véhicules passent à une vitesse folle », a témoigné Christophe Couillerot, commerçant de la nouvelle association de la rue Lecourbe, bien représentée.
« La vitesse relevée par les radars pédagogiques fait peur », a confirmé Jean-Yves Ravier.
Enfin, un travail est toujours mené au niveau social auprès des sans domicile fixe qui s’abritent sous les Arcades.
D’ailleurs, un nouvel arrêté doit être pris concernant la consommation d’alcool sur la voie publique.
A suivre…