La marche était trop haute pour Jura Sud contre Saint-Étienne

Une certaine logique respectée en 16ème de Coupe de France à Louhans.

0
334
Le mince espoir pour Jura Sud anéanti par le pénalty pour 3 à 1 au score.

Devant 5500 spectateurs la jeune équipe de Jura Sud Foot n’a fait illusion que pendant 4 minutes à Louhans, lorsqu’elle est revenue au score 2 à 1 par un magnifique but bien construit du  talentueux Tiago Moura à la 78ème. Mais les stéphanois piqués au vif anéantissaient ces quelques minutes d’espoir marines par Sako à la 82ème sur pénalty indiscutable et Boudebouz à la 86ème. A la suite de ce 3 puis 4 à1,  à quelque passes du coup de sifflet final, la messe était dite et une certaine logique respectée.
Mais tout avait commencé 100 minutes plus tôt par un brouhaha indescriptible et une «foire d’empoigne» dans le pacage réservé aux quelques 500 «supporters verts», vociférant «direction démission» juste derrière le but gardé par le solide jurassidiste Cédric Mensah. Jets de pétards, fumigènes et fumées indescriptibles s’en suivirent. En conséquence de quoi le match après quelques phases de jeu, fut arrêté par l’arbitre Dechepy durant 20 minutes.
C’est peut-être à cet instant que le match a pu basculer dans les têtes des locaux peu habitués à ce mode d’expression des «supporters verts»…
Et à la reprise après 15 minutes de jeu, «Sainté» avait déjà inscrit deux buts…

«Une aventure extraordinaire vécue ensemble…».

Pourtant en conférence de presse le jeune entraineur de JSF Valentin Guichard ne mettait pas en exergue cet aspect des choses :
« Tout au long du match, j’ai eu la sensation que ce n’était pas pour aujourd’hui. Il nous manquait ce mètre, cette créativité, ce facteur chance, que l’on avait eu précédemment, mais pas ce jour. Je suis néanmoins très fier du parcours des garçons. Cela restera un date gravée dans leur tête».
Quant à Pascal Dupraz, «le pompier de service», au chevet de l’équipe de «Sainté», assez fidèle à lui-même, a résumé le match ainsi :
« On a cru trop tôt, qu’on était à l’abri, devant une équipe de Jura Sud qui avait des arguments et des individualités, qui nous sont mis sur le grill. Je n’ai pourtant jamais eu peur, car mes joueurs ont réalisé ce que j’ai demandé ».
La conclusion très optimiste reviendra au milieu marine Jordan Gaubey malgré la défaite :
«C’est une aventure extraordinaire vécue ensemble, qui donne envie de recommencer tous les ans devant autant de monde»…