Jura. La confiance en Jean-Daniel Maire est perdue

La majorité départementale a voté l’exclusion de l’élu de la minorité des différents exécutifs où il représentait jusqu’ici la collectivité.

0
875
Concernant la représentation au Sidec, Jean-Daniel Maire a sollicité un vote à bulletin secret.

Lors de la dernière séance du Conseil départemental, la représentation du Conseil départemental au sein de divers organismes a été revue. En premier lieu, celle du Service départemental d’incendie et de secours. Le président, Clément Pernot, a proposé que Gérôme Fassenet remplace Jean-Daniel Maire.

« Dans votre proposition, notre groupe n’a plus qu’une place [NDLR au lieu de deux]. Qu’est-ce qui justifie cette demande ?, a interrogé Jean-Daniel Maire. Je pense avoir fait le boulot correctement. Qu’est-ce qui justifie mon éviction du Casdis [NDRL conseil d’administration du Sdis] ? »

« C’est une perte de confiance », a répondu Clément Pernot, demandant à Jean-Daniel Maire d’assumer ses responsabilités. Ce dernier a en effet contesté l’élection du Champagnolais comme sénateur auprès du conseil constitutionnel. « J’entends », a répondu Jean-Daniel Maire, qui s’est abstenu, seul, sur cette délibération.

Une délibération similaire a été présentée concernant le Sidec (Syndicat mixte d’énergies, d’équipements et de e-communication). Dominique Chalumeaux et Philippe Antoine ont été proposés en remplacement de Maryvonne Cretin-Maitenaz et Jean-Daniel Maire.

« Le Sidec est indépendant. Vous n’êtes pas président. Pourquoi vous ne me sortez pas aussi de La Maison pour tous, la CAO ? », a questionné Jean-Daniel Maire. « On ne peut pas représenter le Département dans des exécutifs si le président n’a pas confiance, a répété Clément Pernot. Le privilège que je vous ai accordé, certains membres de la majorité le revendiquent. Si vous n’avez pas de rôle exécutif, je ne vous fais pas partir. A La Maison pour tous, vous pouvez fort bien vous positionner en opposition. »

 

« Détruisez-moi ! »

 

« Allez-y, détruisez-moi jusqu’au bout !, a rétorqué Jean-Daniel Maire. J’aurais pu démissionner sur simple demande. Le fait de me sortir de tout ça a des conséquences très importantes, notamment pour la Sem EnR citoyenne [NDLR il en est le président]. » Il a proposé une seconde liste. Dans celle-ci, il a remplacé le nom de Philippe Antoine par le sien et il a sollicité un vote à bulletin secret. 28 conseillers ont voté pour la liste du président Pernot, en l’absence de Gilbert Blondeau, président du Sidec ; deux conseillers ont voté pour la liste de Jean-Daniel Maire et trois votes blancs ont été enregistrés.

A noter que Gérôme Fassenet (pressenti pour succéder à Clément Pernot à la présidence du Département si son élection comme sénateur est validée) a également été élu pour représenter la collectivité au sein de La Maison pour tous, Maryvonne Cretin-Maitenaz s’étant retirée.