La carotte : une ag déjantée et horrifique

Jeudi 11 février, la Carotte tenait son assemblée générale «sang pour sang », dans ses locaux à Orchamps, en présence de sa coordinatrice artistique, Caroline Guidou, des comédiens, auteurs, metteuse en scène et membres du CA de l’association.

0
243
Une Assemblée générale haute en couleur !

Entre zombies et bruitages angoissants, l’association a présenté son bilan et ses projets, dans une ambiance comico-horrifique, fidèle à la thématique de son nouveau projet culturel de territoire, « DEAD (To be or not to be) ».
Malgré une année 2021 compliquée pour la culture, le président de La
Carotte, Pascal Jandroz, rappelait que l’association est parvenue à maintenir la quasi-totalité de ses projets, à l’exception de la Bibliothèque humaine présentée en mode dématérialisé, et du spectacle « Contes Mandarine », reporté. On notera, parmi les événements marquants de l’année 2021, le succès du « Ministival » à Gendrey, la sortie de la nouvelle création de la compagnie, « Entrailles », la réussite du projet 2021 « Forêt en danger », et le lancement du nouveau projet culturel de territoire, DEAD (To be or not to be).

Un nouveau mode de gouvernance

Sonia Théodière, membre du conseil d’administration, présentait le nouveau mode de gouvernance partagée de l’association : « Nous expérimentons ce nouveau mode de gouvernance, où artistes et membres du CA travailleront main dans la main, dans l’intelligence collective, la coopération, tout en laissant la place à l’autonomie de chacun ».
L’
École de théâtre de La Carotte, représentée par le président du Foyer rural de Dampierre, Patrick Cretté, a été davantage impactée par la crise sanitaire, avec une perte d’effectifs importante. Cependant, tous les cours ont été maintenus en 2021, une bonne
partie en visio. Une nouvelle metteuse en scène a rejoint l’équipe, Pauline Poignand.

Le projet « DEAD (To be or not to be) » se concrétisera en 2022, toujours dans une démarche
collaborative, visant à intégrer au processus de création un maximum d’habitants du territoire, avec de nouveaux ateliers ouverts à tous (maquillage, costumes…), et des partenariats avec le collège de Fraisans, la Médiathèque Jura Nord…

Un spectacle interactif, comique et effrayant

Auteur du spectacle, Philippe Castellano expliquait le choix de cette thématique peu exploitée dans le spectacle vivant :
«
C’est un spectacle interactif, qui rassemble, à la fois comique et effrayant. Deux idées majeures sous-tendent cette thématique : la dépendance au portable, et le rejet de l’autre, symbolisé par le zombie, métaphore de la Covid, de l’étranger… Après une première résidence d’écriture en 2021, le travail scénique va commencer en 2022 ».
Le spectacle sera
présenté en juillet prochain. Caroline Guidou a présenté en quelques mots le futur projet culturel 2022-2023, déjà en réflexion : « Célébrons-nous », un hommage à tous les habitants de Jura Nord.
La soirée s’est conclue par un discours théâtralisé et totalement improvisé de Cyrille Bréro
, Vice-Président au Conseil départemental du Jura, qui n’a pas manqué de soulever l’hilarité de l’assemblée. Ce dernier a rappelé le soutien indéfectible du Département à La Carotte, ainsi que celui de Jura Nord, qui continuera à soutenir l’association via l’octroi de subventions.
«
Une Assemblée générale haute en couleur et pleine de belles surprises frissonnantes, soulignait Michel Benessiano. La richesse de notre tissu associatif se montre une nouvelle fois à la hauteur des ambitions que nous souhaitons tous. La Communauté de communes, au travers des subventions versées, se positionne pleinement dans cet objectif commun pour le rayonnement culturel de notre territoire ».