La 4e édition de la Sanclaudienne a vu juste

La braderie se renouvelle et séduit.

0
591
Un très beau défilé de mode réalisé avec goût, charme et humour...

 

Si jadis c’était Prom’été, depuis 2019 la Sanclaudienne est venue la remplacer, cette grande fête commerciale de l’été dans la capitale de la pipe et du diamant. Ainsi elle se veut toujours davantage plus locale et artisanale. Voilà donc quatre ans que l’évènement se réinvente, et va peut-être trouver sa formule et sa vitesse de croisière. L’Union des Commerçants Indépendants (UCI) prend de la bouteille et commence à installer sa marque dans le cœur des habitants. Néanmoins cette année, le Tour de France cycliste, qui ne passait pourtant pas dans nos belles montagnes du Haut-Jura, mais néanmoins depuis Moirans la capitale du jouet, a écourté l’évènement en mobilisant le vendredi 21 juillet bon nombre de forces de police locale. Ainsi la fête a été réduite à la seule journée du samedi, mais elle fut intense et menée tambour battant par Pipeman et Diaman les deux mascottes de l’édition 2023, issues de la Compagnie de Lons du Souffle Couplé…

Les faits marquants…

Bien sûr il y avait les traditionnels stands et étals tenus par plus d’une trentaine d’exposants et de commerçants, tout au long de la rue du Pré et sur le haut de la rue de la Poyat, au travers desquels bon nombre de citoyens et de touristes ont déambulé très tranquillement toute la journée, sous un soleil très supportable. La course de garçons de café, de retour, a montré les qualités d’endurance d’abnégation nécessaires à ce métier. Le clou du spectacle est à décerner au défilé de mode à l’initiative du magasin « Rousse’lune » de Marie-Claude, qui avait déroulé le tapis rouge dans la rue, pour les amateurs de ce type d’animation, qui a fait un « tabac », dans l’élégance, la beauté, l’humour et la dérision…