La 3ème édition de «L’Abbaye Trophy» autour du Lac

Pour une épreuve sportive différente.

0
86
L'église de L'Abbaye comme point de rencontre sportif et le bucher des feux de la Saint-Jean festifs

La période des restrictions sanitaires pour l‘instant derrière nous, les épreuves sportives locales et leurs corolaires parfois festifs peuvent repartir de plus belle au grand bonheur de tous. En effet la joie et le sourire se lisaient sur tous les visages des participants à cette troisième édition de la course familiale « L’Abbaye Trophy», autour du superbe lac de l’Abbaye, qui est tout aussi magnifique et magique l’été avec ses eaux bleutées, que l’hiver avec son univers blanc glacé.
Ainsi, les divers trails courus sur le massif jurassien ont repris leurs cours normal et à Grande Rivière le Ski club de l’Abbaye organisait le sien, ce samedi 11 juin, sur les bords de son lac dans un format évolutif.
Avec trois parcours trail (6, 10 et 18 km), trois tracés en VTT (10, 14 et 30 km) et trois randonnées (6, 10, 18 km), ainsi que la très festive Jungle Run (2 km et 30 obstacles à franchir) était proposés aux presque 400 participants tous heureux de courir sous un soleil radieux et une chaleur supportable.

Sport, convivialité et festivité au programme…

Cette épreuve a aussi une particularité, c’est un exercice en fait plutôt solitaire, qui est un combat contre soi-même, à savoir sans chronomètre ni classement final. L’essentiel est d’être présent et de participer néanmoins en toute convivialité et sportivité, le départ bon enfant et coloré ayant été donné vers 15h30, afin d’éviter la grosse chaleur.
De plus les organisateurs ont récidivé dans le bonne idée, d’adjoindre à l’épreuve sportive une partie conviviale et récréative avec un repas campagnard le soir, suivi des feux de la Saint-Jean, juste derrière l’Église du village. Cette année encore le bucher avait comme objet le ski de fond en général et le biathlon en particulier avec une structure inédite, imposante et réalisée par les tronçonneuses des vaillants bucherons locaux. Un spectacle «olympique» ont dit certains. Il est vrai que Quentin Fillon Maillet habite à seulement quelques kilomètres…