Jusqu’au 2 juillet, les Nuits Rebelles sillonnent le Jura

Pour cette 9ème édition, le festival a planifié 11 étapes musicales dans différents villages du département. Il en reste encore quatre, permettant de (re)découvrir de jeunes talents prometteurs (souvent pop, folk ou électro) de la scène française.

0
701
Le prometteur groupe Hanami, aux sautillants refrains électro, a joué à Montigny-lès-Arsures, Gevry et Saint-Didier.

Montigny-lès-Arsures avait ouvert le bal la semaine passée au Château de Chavanes avec une balade guidée suivie d’un concert. Gevry a pris la suite, samedi soir, avec une exposition photo, la chorale Coeur de Loue et la prestation d’Hanami. Puis le lendemain, ce fut Saint-Didier qui poursuivait avec le concert d’Elise Buirey.
Ce jeudi, la salle des fêtes de Champvans fit écho aux accords pop folk de Poppy Fusée et à ses mélodies épurées.
Vendredi c’est à Ruffey-sur-Seille que les deux protagonistes se retrouvaient. Avant de continuer leur périple à Valempoulières le samedi, et à Marnoz le dimanche, offrant en préambule un circuit découverte du village, visiblement apprécié.

Les quatre dates restantes

Vous venez seulement de le savoir en lisant cet article ? Pas de panique !
Le Festival des Nuits Rebelles propose encore quatre dates et non des moindres.
Jeudi 29 juin à l’école du Fied, Les Écervelées puis Clair (et son tube Saint-Gilles Croix de Vie, issu d’un album écrit et composé par Philippe Katerine) devraient livrer une prestation haute en couleurs et en sonorités.
Vendredi 30 juin à la mairie de Lavans-Lès-Dole, se produiront la fanfare Les Quois-Te, toujours suivis de Clair.
Samedi 1er juillet à Macornay, Clair jouera cette fois-ci en ouverture de Yanrocam (rock blues).
Enfin, le dernier des onze concerts se déroulera dimanche 2 juillet à Nozeroy.
A 19 h y est prévu un marché gourmand animé par la troupe Les Va-t’en-Rêves, puis l’école de musique de Nozeroy, et Clair se chargeront de clôturer, certainement, en beauté le festival.
On ne peut que saluer cette heureuse initiative du Moulin de Brainans, Scène de Musiques Actuelles du Jura, laquelle permet à un public parfois moins averti d’avoir accès gratuitement, via ce festival musical itinérant et en plein air, à des événements culturels de qualité, au cœur d’une ruralité qui, plus que jamais, souffre d’un regrettable isolement…

 

Copieusement applaudie, la chorale Coeur de Loue a ouvert la soirée samedi dernier à Gevry.