Les invités de la semaine : Cédric Fassenet et Ludovic Tourdot

Le directeur et le secrétaire général viennent de dévoiler la prochaine saison de la scène nationale, Les Scènes du Jura. Rencontre…

0
595

Comment préparez-vous votre programmation ?

Chaque saison, on la tricote ensemble. Pour choisir 45 spectacles, il faut en voir 250. Se frotter à l’art, c’est se frotter au monde. C’est ce qui est au cœur de nos envies de réunir des artistes et accueillir des gens.

Quel bilan de celle qui s’achève ?

Nous avons accueilli près de 30 000 spectateurs. Nous avons organisé des spectacles, reçu des scolaires, accompagné des créations. Parmi les 78 scènes nationales, nous sommes celle qui a le plus de partenaires publics. Nous ouvrons la prochaine saison avec un sentiment d’apaisement.

Qu’avez-vous prévu pour 2023-2024 ?

45 spectacles, 71 représentations, 15 compagnies régionales, 6 créations, 18 lieux.

Pour votre temps hors les murs « Comme un bol d’air… », qu’avez-vous imaginé ?

Les propositions artistiques présentées cette année mettront les arbres à l’honneur. Nous nous installerons dans le couvent de Châtel le 1er juin. Nous avons déjà échangé avec le comité des fêtes de Gizia et les Amis de Chevreaux. Un pass pour les trois spectacles est prévu : Safari, Le Grondement des Silences, Le monde d’un cheval.

Et pour « Y mettre du sien ! » ?

Nous avons décidé que notre temps fort sera entièrement consacré au sport. Il sera parrainé par le triathlète Cyril Viennot. Quatre spectacles seront proposés à Dole : La neige est blanche, Le beau geste, Breakstory, Backbone.

Pourquoi le champion du monde a-t-il accepté d’être le parrain de l’édition 2024 ?

Il a tout de suite été emballé. L’idée de mettre en lien le sport et la culture au sens large lui a paru assez naturelle, les liens entre les deux sont ténus. Le breaking qui est rentré aux Jeux Olympiques en est un parfait exemple. Il est heureux aussi de pouvoir apporter sa contribution chez lui.

Vous avez choisi également de programmer des rendez-vous avec des figures populaires ou plus contemporaines qui servent de modèles à beaucoup d’entre nous. Pouvez-vous nous citer quelques exemples ?

Music-Hall Colette en novembre, Stand up and down inspiré par Robin Williams en novembre et décembre, Les femmes savantes en décembre, Phèdre en février, Surexpositions (Patrick Dewaere) en mars, Arthur H en octobre, Catherine Ringer en décembre, Alexis HK en janvier, Stephan Eicher en février, Quand je serai grande je serai Patrick Swayze en avril.

Y aura-t-il aussi des spectacles pour les plus jeunes ?

Pour les plus jeunes, nous sommes persuadés que le spectacle vivant peut être une façon de s’ouvrir au monde, de ressentir, d’expérimenter. Pas de saison pour le jeune public ici, mais une saison intergénérationnelle où les adultes et les enfants assistent aux mêmes spectacles. L’expérience se fait ensemble, le spectacle se vit ensemble. Il y aura Prohibé en octobre, La Langue des Cygnes en novembre, Là quelqu’un en mai.

Qu’avez-vous prévu pour les soirées de lancement ?

Elles seront orchestrées par Kheireddine Lardjam qui, accompagné par l’équipe des Scènes du Jura et des sportifs d’ici et là, vous concocte un programme à l’image de la saison !
A Dole le 15 septembre, un bal hip-hop festif, inclusif et déambulatoire, Olivier Lefrançois, danseur-chorégraphe, vous convie à reproduire un Soul Train. Inspirée d’une émission de télévision américaine qui mélangeait sur son plateau des chanteurs populaires et des danseurs, cette performance festive sera guidée par les danseurs de la compagnie Espace des sens boostée par le set funky disco d’une DJ.

Et à Lons ?

A Lons le 22 septembre, un groupe de majorettes masculines, sosies de Freddy Mercury met le feu ! Queen man – Farrokh Bulsara, alias Freddie Mercury a été propulsé au rang de légende planétaire avec son jean moulant à ceinture cloutée, son débardeur et sa moustache. Plus de trente ans après sa mort, mené par une capitaine déjantée, un groupe de majorettes masculines venu de Bretagne met le feu aux scènes de France avec un show pour le moins décoiffant !
Les soirées conduiront le public de l’extérieur (place du 8 mai 1945 à Dole, place de la Liberté à Lons) à l’intérieur des théâtres où nous vous présenterons une sélection de spectacles. Et nous conclurons par un moment de convivialité en forme de 3e mi-temps.

Quand réserver ?

Dès le mardi 5 septembre et toute l’année. Retrouvez toutes les informations sur scenesdujura.com