Il y a 130 ans dans le Jura… nouvel an poussiéreux

0
333

Semaine du 10 au 16 janvier

Le 1er janvier 1892, alors que le maire d’Aumur (commune située vers Dole et comptant environ 300/310 habitants en 1892) festoyait, l’un de ses administrés, arriva chez lui. Dans la salle à manger du maire, de nombreux convives étaient attablés. C’est alors que l’administré « croyant faire grand honneur au maire », d’après les termes de l’article publié dans Le Petit Comtois le 10 janvier 1892, déchargea « en l’air le revolver dont il était armé » dans la salle à manger. Les détonations eurent aussitôt pour effet de faire « détacher le plâtre du plafond et en un clin-d’œil <sic> convives et mets étaient ensevelis sous des flots de poussière ». Les chutes de plâtre firent même quelques blessés. (Oui, le Jura a aussi eu son Far West…)

Cela va sans dire que les rapports entre le maire et cet homme ne devaient pas vraiment être au beau fixe. Même à la fin du XIXe siècle, être maire dans une petite commune du Jura était une fonction difficile et dangereuse qui pouvait entacher les plafonds de salle à manger.

Bonne année !

Le Petit Comtois, 10 janvier 1892, numéro 3073, page 2.