L’invité de la semaine : Frédéric Racine

Frédéric Racine est à la tête de DV Spectacles, une association de productions de spectacles qu’il a créée en 1989. Ce véritable amoureux des artistes se passionne pour la scène depuis son adolescence et ne cesse, depuis, de mettre des paillettes dans notre vie. " Il est temps de retrouver l’insouciance".

0
289
Frédéric Racine est un véritable passionné du spectacle vivant

Racontez-nous brièvement votre parcours ?
Tout a commencé à l’âge de 17 ans, alors que je me trouvais sur le lieu de tournage d’Intervilles. J’ai eu l’audace d’aller à la rencontre de Guy Lux pour lui demander quelques informations sur le métier. Non seulement, il a répondu à mes questions mais en plus, il m’a embarqué sur les tournages des émissions suivantes. J’ai par la suite pu rencontrer des grands animateurs, comme Léon Zitrone, Denise Fabre, Jean-Pierre Foucault…Tous ont été vraiment gentils et m’ont prodigué de précieux conseils que j’ai pu appliquer tout au long de ma carrière. J’ai eu beaucoup de chance !

Quel est aujourd’hui le cœur de votre métier ?
J’ai toujours voulu être au plus proche du public. Je monte donc sur scène pour présenter de grands et beaux spectacles, comme le Cirque de Moscou par exemple, que je suis depuis les années 80. J’ai également eu l’opportunité de présenter des spectacles de grands noms de la chanson française, comme Julien Clerc, Michel Fugain, Jean-Louis Aubert… J’ai une petite faiblesse pour les artistes de cette génération mais je me régale tout autant avec les nouveaux talents, comme Gauvain Sers par exemple. Je travaille aussi avec des humoristes, comme Canteloup, Jeanfi ou encore Zize.

Comment avez-vous vécu ces derniers mois, bousculés par la crise sanitaire ?
On ne va pas se mentir, ce fut très compliqué. Il a fallu reporter, voire annuler de très nombreuses dates et cela nous coûte cher ! Heureusement que nous avons pu bénéficier d’aides de l’État sinon, nous ne serions plus là pour en parler ! Mais ces derniers mois furent assez difficiles car les spectacles ont été à nouveau autorisés, avec des restrictions en termes de jauge notamment mais le public s’est montré frileux. En réalité, tout le monde avait la trouille ! Cela semble toutefois repartir un peu …

Le public serait-il à nouveau au rendez-vous ?
Oui, depuis peu, la vente des billets repart enfin à la hausse. Nous sentons un léger ras-le-bol de tout le monde, un essoufflement de cette mise sous pression et une volonté affirmée de renouer avec l’insouciance d’avant crise sanitaire. Il faudra encore un peu de temps avant que tout le monde reprenne confiance et surtout, il faudrait que le pass vaccinal ne soit plus obligatoire afin que tout un chacun puisse avoir la liberté d’assister au spectacle vivant. On espère sincèrement que tout ça soit derrière nous et qu’un nouveau souffle ravive le monde de la culture.

Quels sont les spectacles que vous nous mijotez pour 2022 ?
Les lédoniens pourront venir applaudir Hugues Aufray le 9 avril prochain et les artistes de la tournée des Années 80 le 5 novembre. Ces derniers se produiront la veille, le 4 novembre, à Villers-le-Lac. Les Celtic Legends se rendront à Pontarlier le 27 avril. D’autres tournées sont prévues dans toute la France !

Des projets en cours ?
Nous travaillons activement à la venue de Michèle Torr sur Lons, ainsi que le cirque de Moscou sur glace à Villers-le-Lac. Les projets reviennent petit à petit, l’envie du public est là, celle des artistes est immense ! Faisons en sorte que leur rencontre se fasse au plus vite et au mieux !

Réservations des billets : auprès des grandes surfaces proposant ce service, sur le site www.ticketmaster.fr, à l’office de tourisme de Lons-le-Saunier ou bien encore par téléphone au 06 61 24 02 29.