Ignobel

0
630
Gérard Bouvier.

Chaque année le prix Nobel récompense les plus méritants d’entre nous dans des
domaines aussi variés que la Paix et l’Économie (1).
Alfred Nobel avait inventé la dynamite (2) et il avait beaucoup à se faire pardonner.
Depuis1991, des intellectuels décernent chaque année le prix Ig-Nobel à des
contemporains dont les recherches font sourire et réfléchir. Voici quelques
recherches récemment primées. Choisissez l’une d’entre elle, plus invraisemblable
que ses voisines. La bonne réponse est sur www.hebdo39.net
En 1991, Jacques Benveniste chercheur à l’INSERM reçoit l’Ag-Nobel pour sa
découverte de « la mémoire de l’eau » (3). La limonade forme sucrée et poisseuse
de l’eau continue de buller pendant que les chercheurs d’eau trinquent car la polémique fait des vagues. Finalement on apprend que la mémoire de l’eau a coulé
corps et biens.
En 2023, on découvre que si les géologues lèchent les roches ça n’est pas pour
ressembler à Einstein sur la photo mais parce que leur surface est plus facilement
observable quand elle est mouillée. Ils reçoivent aussitôt le Ig-Nobel.
En 2021, on honore Pavlo Blavatskyy qui découvre que l’obésité des politiciens est
un indicateur précis de la corruption de leur pays (4).
Patricia Yang and all. reçoivent le Ig-Nobel en 2019. Ils ont découvert comment et
pourquoi les wombats mammifères marsupiaux d’Australie font des crottes cubiques
alors que les nôtres -sans vouloir vexer personne- sont bêtement cylindriques (5).
En 2018, l’Ig-Nobel a été décerné à Francisco Alonzo et son équipe pour leur étude
sur la fréquence et la motivation des cris et injures lors de la conduite automobile.
Le Ig-Nobel est une juste récompense pour des chercheurs qui pourraient tomber
dans l’oubli avant même d’avoir pris la lumière.

Notes pour une meilleure acceptation du texte :

Disons déjà tout net que les affirmations ci-dessus correspondent toutes à
d’authentiques Ig-Nobel. Il n’y a donc pas de canard boiteux dans la liste. Désolé si
vous aviez trouvé une fausse allégation car il n’y en a pas. De toute façon il n’y avait
rien à gagner. Et vous recevrez un Hebdo 39 gratuit en lot de consolation.

(1)- Le nom de ce prix joue sur la prononciation du mot « ignoble » qui en anglais a
le même sens que chez nous mais se prononce comme Ig-Nobel.
On aurait tort de croire que ces diverses publications ne sont que d’absurdes
blagues de boursiers universitaires. Ainsi en 2006 le prix fut attribué à Basile Audoly
et Sébastien Neukirch de l’Université Pierre et Marie Curie de Paris pour leurs
recherches montrant pourquoi les spaghettis se cassent en général en plusieurs
morceaux au lieu de se casser en deux comme tout un chacun. Cette découverte qui
à première vue ne devait pas faire déprogrammer Top Chef s’avéra avoir un gros
intérêt et des applications très utiles en architecture.

(2)- Si Nobel a inventé la dynamite, n’oublions pas Pierre Dac qui inventa le
Schmilblick. Il l’avait défini comme un objet « rigoureusement intégral, qui ne sert
absolument à rien et peut donc servir à tout ». Il est également l’inventeur du
Biglotron mis au point par le professeur Ménerlache, et de la très célèbre recette de
la confiture de nouilles.
En souvenir de Pierre Dac il n’y eu jamais de prix OK ! D’acc’. Ç’eut été mérité…

(3)- Beaucoup de prix Nobel, de retour de Stockholm, ont fait ensuite la promotion de
théories hallucinées, pseudo-scientifiques, voire complotistes, et l’on a parlé de
nobélite pour désigner cette affection. La nobélite est moins grave que la phlébite qui
peut malheureusement se compliquer d’embolie pulmonaire. C’est un cas particulier
de l’ultracrépidarianisme qui consiste quand on est hyper-pointu dans un domaine
très restreint de croire qu'on peut aussi être un visionnaire pour tous les sujets qui
préoccupent l’humanité. Et même pour les compléments d’objet.

(4)- Attention, l’équation : niveau de corruption = poids en kilos au carré divisé par le
tour de taille en mètre de couturière ne donne qu’une approximation très
approximative.

(5)- Le wombat produit des crottes de forme cubique. C’est le moindre de ses défauts
mais cette particularité lui a permis d’accéder à la célébrité alors que très injustement
les quidam du monde entier se fichent comme de l’an 40 des autres marsupiaux
australiens comme le quokka ou le petit opossum planeur qui pourtant n’ont pas
démérité.
Le wombat empile ses crottes cubiques de 4 centimètres de long pour marquer son
territoire. Ça n’est pas con du tout car empiler des crottes rondes ou cylindriques
rappelle cruellement le mythe de Sisyphe qui devait faire avancer son rocher sur un
plan incliné et qui le voyait sans cesse débarouler jusqu’à en perdre le moral.
Mais Sisyphe avait défié la mort et c’était sa punition. Il ne nous appartient plus, si
longtemps après, de juger de la justesse d’un tel châtiment.