Froid de canard

0
906
Gérard Bouvier.

C’est la chanteuse québécoise La Zarra qui représentera la France le 13 mai à
l’Eurovision 1 .
Aussitôt, les commentateurs se déchainent. « Elle ne casse pas trois pattes à un
canard » s’écrient la moitié. « Arrêtez de chouiner » répond l’autre moitié. Et après
quelques « pauvre France ! » et mises en cause d’Emmanuel Macron à qui l’on
prédit un sombre avenir avec une telle chanteuse pour représenter la France, l’on
passe à d’autres sujets bien aussi tragiques. C’est la vie des réseaux sociaux.
Chouiner… Chougner, pour ceux qui ne souhaitent pas nous mettre les points sur les
i, est une onomatopée 2 qui nous vient de l’argot de la fin du XIXème. Le radical –
ouign suggère un grognement animal. Affublé d’un c initial il a donné le coin-coin du
canard. Avec un ch- il exprime le grognement du cochon. Et il faut bien le dire aussi –
en ces temps où l’on est tellement attendu au virage- celui de la truie qui est au
cochon ce que ma cousine est à mon cousin.

Je me comprends…
Sans consonne initiale le -ouin traduit le babil des enfants, petits gorets bien
attachants héritiers de l’homo sapiens.
Maintenant que La Zarra va chanter occupons-nous des canards 3 …
On sait que les canards à trois pattes sont plus rares encore que les trèfles à quatre
feuilles 4 . Casser trois pattes à un canard serait donc un exploit fabuleux. Mais quelle
barbarie pour ce canard ! Car enfin vola-t-il encore ce canard boiteux ?
Ne pas casser trois pattes à un canard est par contre de la plus grande banalité.
Pour dire que la prestation d’une chanteuse québécoise ne vaut pas tripette 5 les
wallons diraient qu’il n’y a pas de quoi battre son chat, les slovaques qu’il n‘y a pas
de quoi faire un trou dans le monde, les comtois que ça ne vaut pas bien de la
monnaie. Encore moins son pesant de cancoillotte…

Notes :
1-La Zarra a été choisie par France-Télévision le 12 janvier 2023 pour représenter la
France au concours de l’Eurovision que nous avons déjà brillamment remporté –
souvenez-vous !- c’était en 1977 avec la chanson L’Oiseau et l’Enfant interprétée par
Marie Myriam, chanteuse franco-portugaise née au Congo belge. C’était avant…
La Zarra est une auteure-compositrice-interprète qui chantera à Liverpool sa
chanson Évidemment
2-Une onomatopée est une création de mot par imitation d’un son. Un comtois à qui
l’on fait un croc en jambes va aller s’étiaffer cul par-dessus tête dans la gnaffe avant
de rôner tout un compte de temps pour finir par nioquer un bon coup ce babeu.
Reconnaissons qu’il l’a bien cherché. Étiaffer est une onomatopée construite sur le
bruit tiaff (écrasement mou). La gnaffe, rôner, nioquer, babeu sont aussi des
onomatopées.
3-Pourquoi dit-on qu’on fait un canard quand on émet une fausse note ? Un canard
qui peut vous transformer une symphonie en une cacophonie. La fausse note du
hautbois ou de la clarinette rappelle un peu le couink clair et net du canard aux
abois.
Faire un canard c’est aussi tremper son sucre dans la gniole ou le café, selon votre
niveau de sobriété. Ou même dans la soupe si vous êtes un peu bizarre. Dans cet
exercice il est préférable d’avoir recours au sucre en morceau, l’effet étant plus
aléatoire avec le sucre en poudre ou le sucre glace qui pourrait bien jeter un froid. De
canard.
Alfred Delvau (1825-1867) dans son dictionnaire de la langue verte donne cette
définition du canard : « Morceau de sucre trempé dans le café, que le bourgeois
donne à sa femme ou à son enfant, s’ils ont été bien sages. » Delvau en fait un
exemple de la domination masculine. Je vous laisse juge.
4- Selon le Guinness des records, c’est le japonais Shigeo Obarta qui détient le trèfle
le plus rare avec 56 feuilles. Ceci suppose bien des mutations génétiques au pays de
Fukushima. En France, on estime à 1/10 000 la chance de trouver un trèfle à 4
feuilles. On peut penser que la vraie chance c’est de se désintéresser complètement

du trèfle à quatre feuilles plutôt que de passer le plus clair de son temps à genoux
dans les taupinières à la recherche d’un trèfle que la nature a raté.
Notez au passage que vous êtes une exception si, fier comme un pou, vous
cherchez ce bijou à genoux dans les cailloux ou dans les choux quand hulule le
hibou.
5-La tripette était vers 1460 une petite tripe. Mais avec l’usure du temps elle est
devenue une chose sans valeur en 1743. C’est faire bien peu de cas des tripes à la
mode de Caen. Pour quatre personnes prévoyez 1 kg de gras-double (à défaut deux
kilos de gras simple), deux pieds de veau 6 ,100 g. de barde de lard et pour le reste
faites comme vous le pensez. Avec des carottes.
6-Soyons soigneux avec l’orthographe. Si les deux pieds appartiennent au même
veau on écrit : 2 pieds de veau ; s’ils proviennent de deux veaux distincts on écrit : 2
pieds de veaux. Si l’on ne sait pas, on demande au boucher.