En garde à vue pour agression sexuelle, il se masturbe dans sa cellule…

0
2201
Dans sa cellule de garde à vue, le jeune homme a uriné contre les murs, puis s'est masturbé.

Les forces de l’ordre doivent tous les jours faire face à des individus de plus en plus fantasques.Dernier exemple en date en fin de semaine dernière, où un drôle d’énergumène (se présentant comme mineur isolé) a été rapidement appréhendé puis placé en garde à vue pour des attouchements qu’il aurait commis sur une jeune femme, en plein centre-ville de Dole vers 6 heures du matin.« Dès son interpellation, il a été insultant, il a refusé de nous livrer son identité, de se soumettre au prélèvement ADN, il a aussi tenté de dégrader le mobilier. C’était un fou furieux ! » s’exclame un policier relatant cette scène qu’il décrit lui-même comme « surréaliste ». « Une fois dans sa cellule, il a uriné partout autour de lui, puis s’est ensuite masturbé sans aucune gêne. Son profil apparait très inquiétant… » ajoute pour sa part, un représentant d’Alliance Police Nationale.L’examen osseux a révélé que contrairement à ce qu’il prétend, l’individu aurait « entre 19 et 20 ans » mais il existe une certaine marge d’erreur. Un bénéfice du doute dont les autorités judiciaires doivent tenir compte au moment de décider de l’éventuelle suite pénale à donner.Au vu de son attitude très singulière, cela n’a pas empêché le jeune homme d’être présenté au parquet et incarcéré dans la foulée.