Emploi/compétences : présentation des projets « initiatives territoriales innovantes »

Mardi dernier, la Région organisait au départ de Saint-Jean-de-Losne, le long d'une croisière de deux heures le long de la Saône, une présentation des projets retenus dans le cadre de l’appel à projets « initiatives territoriales innovantes ». Une matinée riche d'enseignements passée en présence d’Isabelle Liron, Vice-présidente à la formation.

0
520
La Région organisait une présentation des projets retenus dans le cadre de l’appel à projets « initiatives territoriales innovantes ».

L’appel à projets initiatives territoriales a pour objectif de trouver des solutions transversales territoriales à des problématiques d’emploi et de compétences sur un territoire défini. Il a été ouvert à tout acteur/opérateur public ou privé.
Les projets retenus répondent à un besoin territorial, en complémentarité des démarches existantes. Ils s’inscrivent dans des démarches transversales ou sectorielles en proposant de nouvelles pistes en matière de mobilité professionnelle et de développement des compétences répondant aux enjeux de flexibilité et de l’évolution des ressources humaines.

Une matinée riche d’enseignements passée en présence d’Isabelle Liron, Vice-présidente à la formation (à droite) et Marie-Line Duparc, maire de Saint-Jean-de-Losne (à gauche).

 

Six projets retenus

On trouvait sur place FOCUS 21 – Dijon (21), pour le secteur industriel (mécanique, métallurgique, agroalimentaire, médical….), ASSOCIATION LA FABRIQUE EMPLOI ET DES TERRITOIRES – Nevers (58), couvrant tous les secteurs d’activité, La FEDERATION REGIONALE DES MFR (Secteur des services), le CMAR BOURGOGNE-FRANCHE-COMTÉ (Secteur de l’artisanat), GREEN CUT (GIE) – ST JEAN DE LOSNE (21) pour le secteur fluvial, ainsi que  RÉUSSITE EMPLOI Multisectoriel :  bâtiment travaux publics, commerce, hôtellerie restauration ou industrie.
Les six projets retenus répondent à un besoin territorial. Ils s’inscrivent dans des démarches transversales ou sectorielles en proposant de nouvelles pistes en matière de mobilité professionnelle et de développement des compétences répondant aux enjeux de flexibilité et de l’évolution des ressources humaines. Les porteurs ont eu la volonté de mettre l’entreprise au centre de leur démarche et de proposer des solutions transverses pour maintenir et valoriser les compétences des territoires.

 

L’objectif est de l’entreprise Green Cut est de créer un pôle d’excellence de formation fluviale

 

Le local de l’étape : Green Cut à Saint-Jean-de-Losne

L’objectif est de l’entreprise est de créer un pôle d’excellence de formation fluviale en formalisant et développant localement un pôle de compétence (besoins à court et moyen termes).
Les actions menées par le GIE GREEN CUT dans le cadre de l’appel à projet AXE 2 AAP “initiatives territoriales” sont diversifiées et riches aussi bien qualitativement que quantitativement. Dans un premier temps, un repérage et un diagnostic des besoins des entreprises de la filière fluviale ont permis de réaliser un état des lieux. Des actions ont ensuite été conduites pour valoriser la filière fluviale sur le secteur de Saint-Jean-de-Losne, ses métiers et les formations qui y sont associées.
À cette fin, un travail a été mené au quotidien pour développer une relation de confiance entre entreprises. Elle se traduit par la co-construction de projets et leur participation progressive à la réalisation d’actions mutualisées avec le GIE. Le réseau partenarial, organismes de formation, partenaires de l’emploi et de l’insertion, collectivités territoriales, associations, entreprises, s’est également renforcé, permettant au GIE de valoriser les forces du territoire et de travailler en synergie avec elles.
La participation des différents publics aux évènements est réelle et significative : collégiens, jeunes, demandeurs d’emploi, personnes en reconversion, actifs et candidats potentiels à l’embauche…
Ces réalisations ont également permis l’accueil de stagiaires, notamment pour valider un projet professionnel, l’embauche de demandeurs d’emploi, l’entrée en formation de bénéficiaires. Le GIE contribue par ailleurs à la remise en place d’une formation fluviale sur le bassin d’emploi pour la rentrée 2023.
La perspective de travailler sur la GPEC de façon territoriale semble être une réelle opportunité pour ce territoire afin de continuer les actions menées concernant l’attractivité des métiers, l’accès à l’emploi et la sécurisation des parcours professionnels.