Économie : il faut préparer le retour à des jours meilleurs

Loïc Torandell est prudent sur le marché actions, mais le conseiller en gestion de patrimoine encourage ses clients à continuer à innover.

0
280
Les équipes du cabinet Torandell surveillent les facteurs de l'économie mondiale au quotidien.

Loïc Torandell est optimiste sur la situation de l’économie mondiale, par rapport au contexte. « Ce qui a changé, c’est l’inflation, avec un grand retour de la pénurie en gaz, électricité, pétrole, poursuit le conseiller en gestion de patrimoine. Ce que nous pensions être une période à court terme est devenue à plus long terme. » L’inflation, on le sait, est due à la Covid, la guerre en Ukraine, et a conduit à l’augmentation des taux par les banques centrales. Il y a un risque de récession. « La grosse inconnue est combien de temps cela va durer. La reprise de la croissance est entre les mains de Vladimir Poutine et des banques centrales. » Ces deux facteurs, Loïc Torandell et son équipe les surveillent au quotidien.

Investir dans les SCPI

En attendant, les équipes du cabinet restent prudentes sur le marché actions. « Le seul qui devrait dynamiser est la Chine, met-il en avant. Nous ne sommes pas tous d’accord sur le secteur géographique. » Pour le professionnel, le marché a tellement baissé qu’il ne baissera pas plus bas et la Chine se veut le futur leader de l’électrique et l’éolien. Lui continue à miser sur les Etats-Unis.
Quant aux SCPI (sociétés civiles de placement immobilier), elles se comportent bien (médical, santé, cliniques, résidences senior…). « Les investisseurs ne veulent plus s’occuper de la gestion donc ils sont prêts à une baisse de leurs attentes de retours entre 5 et 7 %, ce qui est suffisant compte-tenu de l’inflation. »
Lors de leur rencontre annuelle sur l’état des lieux de l’économie mondiale, Loïc Torandell et son équipe ont accueilli plus d’une centaine de personnes. « Les gens sont demandeurs de ce genre de rendez-vous. Nos clients sont inquiets, constate le spécialiste. Notre travail est de les rassurer et de leur proposer de continuer à innover. » Pour le Lédonien, « le soleil va revenir, il faudra être dans le train à ce moment-là ! »