Dons du sang : Nozeroy et Champagnole se mobilisent

Plus que jamais, les besoins en sang sont d’actualité. Les stocks diminuent, l’établissement français du sang tire la sonnette d’alarme et invite tout un chacun à donner de son « pouvoir ».

0
231
Des collectes de dons du sang sont organisées à Nozeroy et Champagnole

S’il existe un produit pour lequel aucune substitution n’est possible, c’est bien le sang. Irremplaçable et indispensable pour soigner de nombreuses pathologies, il est également utilisé en cas d’urgences (accident, hémorragie…). Les composants du sang sont également indispensables à la survie de nombreux malades : plaquettes et plasma. Ils seront prélevés à l’issue de votre don, qui pourrait alors sauver trois vies.
Le don du sang peut se réaliser sur les lieux de collecte fréquemment mis en place par l’EFS. Comptez une heure environ de votre arrivée au centre à votre départ. Un questionnaire pré-vous sera remis lors de votre arrivée. S’il s’agit de votre premier don, une pièce d’identité vous sera demandée. Attention, la carte de donneur n’est plus acceptée, vous devrez présenter une carte avec une photo (carte vitale par exemple). Le prélèvement en lui-même ne dure qu’une petite dizaine de minutes, et il sera suivi d’une collation histoire de vous remettre sur pieds.

Etes-vous éligible ?

Le plus simple pour le savoir est de vous rendre sur le site www.dondesang.efs.sante.fr et de compléter un rapide questionnaire en ligne. Cinq minutes en tout et vous serez fixé ! Il ne vous restera plus qu’à vous rendre sur l’un des deux sites de collectes prochainement prévus : au collège de Nozeroy le 30 mars de 16h à 19h et à l’Oppidum de Champagnole les 11 et 25 avril prochains, de 16h à 20h. Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter le 03 84 37 47 43.

Le don du sang en quelques chiffres

Chaque année, un million de malades sont soignés grâce au don de sang.
Chaque jour, 10 000 dons de sang sont nécessaires pour faire face aux besoins.
47 % des patients transfusés sont atteints d’un cancer ou d’une maladie du sang.
35 % des transfusions sont réalisées à l’occasion d’une intervention chirurgicale.
32 % des transfusions interviennent lors d’urgences relatives et 12 % lors d’urgences vitales.