Dole : la ville demande une subvention pour réparer ses caméras

A la suite de plusieurs dégradations commises cet été sur les caméras de vidéo-surveillance. La municipalité sollicite une subvention de l'Etat pour assurer leur remplacement.

0
919

Ce lundi 18 décembre s’est déroulé le dernier conseil municipal de l’année 2023. L’ordre du jour était dense avec pas moins de 31 rapports à étudier pour les élu(e)s dolois. Parmi les plus significatifs, le rapport n°2 faisait écho aux émeutes survenues un peu partout en France cet été. Dole « la si tranquille » n’avait pas été épargnée. Si les dégâts restaient néanmoins limités par rapport à certaines villes, le mobilier urbain et les caméras de vidéo-surveillance ont été endommagées sur le quartier des Mesnils-Pasteur, des caméras que la ville doit remplacer pour un coût estimé à 15.696 euros.

Pourquoi s’attaquent-ils à la république? 

Le maire Jean-Baptiste Gagnoux ne souhaite pas que seule la ville paye la facture pour les réparations, une demande de subvention de l’état à hauteur de 12 557 euros, soit 80% de la facture a été approuvée par le conseil.

Au-delà du préjudice financier, Jean-Baptiste Gagnoux s’inquiète : « Pourquoi s’attaquent-ils à la République? » (Ils) une partie de la jeunesse française sortie dans les rues durant ses chaudes soirées d’été après le décès de Nahel, 17 ans. Pour le maire, ce genre d’évènement peut se réitérer à tout moment « La situation reste fragile dans le pays, j’ai été personnellement déçu par les mesures prises par l’exécutif à la suite des ces émeutes » souligne-t-il en apportant ses remerciements et son soutien aux services de police mobilisés.

Plus d’infos sur le conseil dans nos prochaines éditions