Dole. La première pierre du cinéma multiplexe, enfin posée !

C'est officiel, la construction du futur multiplexe du groupe Majestic vient de débuter. Retour sur la concrétisation d'un projet particulièrement compliqué.

0
781
Pose symbolique de la première pierre.

« C’est une première pierre symbolique, mais que sa pose fut laborieuse » affirmait Jean-Baptiste Gagnoux, mardi dernier, sur le site du futur cinéma multiplexe qui s’implantera à proximité du rond-point de la Commanderie, à l’occasion de la cérémonie officielle.
« Il nous a fallu faire preuve de confiance et de persévérance. Nous nous sommes rencontrés une quarantaine de fois avec Jean-Claude Tupin, sans compter les nombreux coups de téléphone » détaille le maire de Dole. Concédant avoir « souvent douté » sur la réalisation du projet.
« Mais aujourd’hui, malgré cette période compliquée, voilà que va sortir de terre cette installation, moderne et futuriste, à la hauteur de notre bassin de vie de 100 000 habitants. Ce projet s’inscrit plus globalement dans notre démarche de développement de la rive gauche. Un quartier de Dole qui, avec la Commanderie à proximité, entame désormais sa mutation » se félicite l’élu.

« Nous avons traversé une période de questionnements… »

« Une concrétisation laborieuse » a reconnu Jean-Claude Tupin, directeur général du groupe Majestic (ici au micro).

Même son de cloche, satisfait, pour le directeur du groupe Majestic, Jean-Claude Tupin qui a, lui aussi, reconnu « une concrétisation laborieuse ».
« Il y a eu le Covid, puis les interrogations nationales. Netflix allait-il détrôner le cinéma ?
Nous avons traversé une période de questionnements…
Finalement, cet emplacement que j’avais déjà repéré il y a plus de 20 ans, en lieu et place des anciens abattoirs, voit aujourd’hui s’édifier notre projet. Avec 10 salles et 1500 places, ce sera le seul multiplexe à 80 % premium, c’est à dire équipé avec des fauteuils inclinables d’une qualité optimale, pour le confort des spectateurs » souligne-t-il.
Finalement, l’histoire retiendra que ce sont bel et bien la confiance et la sérénité qui ainsi,  sont sorties victorieuses de ce vaste et long projet qui abritera avec son 21×8 mètres, le plus grand écran de tout le grand Est !

 

Cependant saluée par bon nombre d’élus présents pour l’occasion

 

Le débat du soir trouve rapidement consensus

Lors de la présentation du projet à la population en soirée, dans une Commanderie quasi pleine (700 personnes environ), peu d’opposition au projet voire aucune, ne s’est fait entendre.
L’occasion pour la municipalité de développer son projet de revitalisation de la rive gauche « véritable poumon vert de Dole avec 400 arbres plantés ».
Principales préoccupations évoquées par l’assemblée, le stationnement et la mobilité.
« Le parking de 150 places sera-t-il suffisant ? » questionnait un Dolois.
« Et pour les personnes à mobilité réduite, qu’avez-vous prévu à l’extérieur et à l’intérieur du cinéma ? » interrogeait un autre.
Rapidement Jean-Claude Tupin rassurait l’auditoire sur ces sujets.
« Évidemment, tout a été prévu. Deux restaurants (dont un « Au bureau »), un bowling, mais aussi et surtout des boucles magnétiques pour les malentendants ainsi que des équipements pour les mal-voyants. Il en est de même pour les accès concernant les personnes à mobilité réduites dans toutes les salles et des deux côtés ».
Enfin, concernant le stationnement, si les 150 places ne suffisent pas, d’autres seront à disposition à proximité. Tout en nuançant la volonté « de ne pas multiplier les parkings dans le secteur ».
L’objectif affiché est d’atteindre 350 000 entrées la première année. La collaboration avec la MJC se poursuivra également.
En ce sens, nous nous sommes laissés dire qu’il n’est pas improbable qu’un festival du film puisse voir le jour dès la saison prochaine.
A suivre…

 

Le public était venu nombreux pour assister à la présentation officielle du projet.