Dole 100 fois dessinée

0
93
Une exposition remarquable.
La Chapelle des Jésuites située rue du Collège, accueillait depuis trois semaines l’exposition « Dole 100 fois dessinée », organisée par la Maison du Patrimoine d’Orchamps.
Sur place, on pouvait y trouver une centaine de tableaux pyrogravés, représentant des vues de Dole des années 70. De véritables œuvres d’art qui n’ont jamais montrées au public, produites par un artiste dolois méconnu décédé en 1976, Jean Boileau, dont les plus anciens dolois se souviennent encore.
Dès son ouverture au public lors des journées du Patrimoine, l’exposition fut remarquablement suivie. En effet, pas moins de 900 visiteurs ont été comptabilisés lors du premier week-end de mi-septembre. Il en fut de même lors du suivant.
« Même le célèbre graveur dolois Dominique Socolic a avoué être bluffé » souligne Georges Curie, responsable de l’association organisatrice.
Les commentaires enthousiastes et élogieux que l’on peut lire sur le Livre d’Or vont aussi en ce sens.
Pour conclure en beauté, l’exposition est restée ouverte lors des festivités du Chat Perché.
De quoi permettre aux Dolois de découvrir ou redécouvrir leur ville sous le jour d’une autre époque…