DM2 : un ajustement nécessaire de 5,1 millions d’euros

La seconde décision budgétaire modificative pour l’année 2022, dite DM2, a été adoptée lundi dernier en séance plénière et publique du Conseil Départemental du Jura. L'occasion d'y constater une assemblée unie et déterminée à faire face aux surcoûts générés par l’actuelle crise géopolitique qui se poursuit à l’Est de l’Europe, avec de notables conséquences sur la vie des jurassiens. Détails.

0
106

5,1 millions d’Euros ont été votés contre 3 millions l’an dernier à la même période illustrant l’orientation budgétaire très empreinte de réalité face aux circonstances exceptionnelles que connaît notre pays pénalisé par une inflation record autour de 6%, non atteinte depuis 40 ans !
Les principales augmentations concernent les tarifs de l’électricité, du gaz et des carburants, les coûts de tous les travaux entrepris, les crédits supplémentaires octroyés aux services complémentaires du Département dits satellites, à l’application du « Ségur » pour le secteur social et médico-social et enfin, « Dotation Jura » le fonds d’accompagnement des projets portés par les territoires.

« Nombreuses sont les collectivités qui envient notre situation actuelle »

Le budget global du Département progresse ainsi de près de 1,5% en 2022, à 369,1 millions d’euros pour 363,9 millions en 2021.
La fin de la séance publique a été consacrée au traditionnel débat d’orientation budgétaire pour 2023.
L’occasion pour Clément Pernot de rappeler que « nombreuses sont les collectivités qui envient notre situation actuelle et voudraient se trouver à notre place. Nous avons en effet établi une situation financière solide qui nous permet d’investir pour l’avenir, sans emprunter cette année, tout en continuant de rembourser la dette ».
« Ces bons résultats financiers en 2022 permettent aujourd’hui à notre collectivité, d’amortir le choc que produisent l’inflation et la diminution des recettes » précisait le président.
Malgré le contexte géopolitique, post sanitaire et climatique, provoquant une crise économique et sociale, le budget 2023 du département du Jura, voté en décembre prochain, sera donc « offensif » avec notamment de grands projets d’investissements, en particulier dans le secteur de l’enfance et des économies d’énergie.

SDIS 39

Près de 700 000 euros de crédits supplémentaires ont été votés pour le Service Départemental d’Incendie et de Secours. Le SDIS doit, en effet, faire face aux coûts exceptionnels qu’ont engendrés les feux de forêts de cet été dans le Jura. Avec cette rallonge budgétaire, la contribution départementale atteint en 2022 près de 10 millions d’euros.
« Nous avons été reçus à l’Élysée le vendredi 28 octobre. Nous étions une délégation jurassienne de pompiers et d’élus concernés par les incendies de cet été dans le département. Le Président de la République a fait plusieurs annonces, qui constituent des avancées et nous nous devons de les saluer. En revanche cela reste insuffisant » estimait Clément Pernot.
Emmanuel Macron a en effet annoncé une enveloppe de 150 millions d’euros à destination des SDIS dans le cadre de pactes de programmations de défense locales.
« 150 millions pour 103 départements, je vous laisse faire le calcul. C’est une aide assez faible au regard des prix des véhicules nécessaires » a déploré le président jurassien.

Collèges publics

Le Département assure l’accueil, la restauration, l’hébergement, ainsi que l’entretien général de 27 collèges. Il fixe aussi les tarifs de la restauration scolaire.
Crédits de fonctionnement : 200 000 € supplémentaires. Et pour cause…
Les évènements de ces derniers mois impactent fortement
les marchés relatifs à l’énergie. Les collèges constatent une hausse importante de leurs factures, en partie atténuées pour les établissements ayant adhéré à des groupements d’achat.
Un budget supplémentaire de 800 000 € a été voté lors de la DM1 et 600 000 € ont d’ores et déjà été acquittés par les établissements. Ces derniers ont été informés par les fournisseurs d’énergie d’une augmentation encore importante des factures en fin d’année.
Dans ce contexte pour limiter les risques d’impayés des collèges, une enveloppe complémentaire de 200 000 € de crédits dédiés a été votée.

Restauration scolaire : une augmentation de 3% en 2023

Chaque année plus de 930 000 repas sont servis dans les collèges. En 2022, le coût des denrées alimentaires a subi une augmentation de 8 %, ce qui porte le prix de revient d’un repas à 8,80 €. Ce coût est toutefois amorti pour les familles par une prise en charge du Département à hauteur de 62%.
Dès le 1er janvier, le tarif de chaque repas ne sera revalorisé que de 3%. Malgré un contexte inflationniste durable, le Département a donc souhaité limiter les charges pesant sur les familles. Le système de bourses atténuera les effets de cette augmentation pour les familles les plus modestes.

Tour de France 2023

Le Jura, terre de cyclisme réputée, est une nouvelle fois retenue pour accueillir une étape de la grande boucle. En l’occurrence, l’étape 19 de 173 km, le vendredi 21 juillet 2023, entre Moirans-en-Montagne et Poligny.
Focus sur l’itinéraire :
Dix kilomètres après le départ de Moirans-en- Montagne, la capitale du jouet, les coureurs franchiront le lac de Vouglans via le mythique Pont de la Pyle pour rejoindre ensuite la base nautique de Bellecin (base arrière des JO 2024). Après un passage à Arinthod, les coureurs
prendront la direction de la ville natale de Cadet Roussel, Orgelet, pour continuer en direction de Doucier et Fontenu (balcon du célèbre lac de Chalain). Cette première partie de l’étape permettra de mettre en avant le territoire de « Terre d’Emeraude » et ses lacs.
Après un passage par le cœur du Jura et sa ville Champagnole, les coureurs entameront la seconde partie de l’étape en direction de Salins les bains, en empruntant la côte de Bracon/Ivory, puis direction Mesnay et Arbois. Le finish se déroulera sur un peu plus de 8 Km en ligne droite avant le franchissement de la ligne d’arrivée à Poligny, Capitale du
Comté.
Cette 19e étape mettra en valeur les sites touristiques, les bourgs jurassiens pittoresques, l’agriculture, la viticulture et naturellement, les productions agroalimentaires Made in Jura.
Entre vignobles et fruitières…

Cette 19e étape du Tour de France mettra en valeur les sites touristiques, les bourgs jurassiens pittoresques, l’agriculture, la viticulture et naturellement, les productions agroalimentaires Made in Jura… (crédit photo A.S.O).