Des découvreuses anonymes à La Caborde

A l’occasion de la fête de la science, l’aire viti-culturelle à Beaufort-Orbagna propose une exposition originale jusqu’à samedi.

0
59
Morgan Salaün vous accueillera à La Caborde jusqu’au marché de Noël, le 4 décembre.

Dans de nombreux milieux professionnels, les femmes sont moins visibles que leurs homologues masculins. Des médias à la politique, en passant par l’enseignement supérieur ou le monde des sciences, les femmes et leurs accomplissements restent souvent trop peu connus.
Dans le champ des sciences, le constat est sans appel : en France, aujourd’hui, seulement 30 % des chercheurs et 27 % des ingénieurs sont des femmes. La difficulté à attirer des filles dans ces filières repose sur des stéréotypes, mais aussi sur un manque de visibilité des femmes qui réussissent dans ces domaines.
WAX Science, une association de promotion d’une science mixte et sans stéréotype, et le réseau d’associations étudiantes Animafac, ont créé l’exposition « Les Découvreuses Anonymes », qui tend à redonner une visibilité aux femmes scientifiques et à leurs recherches.
L’aire viti-culturelle, La Caborde, située à Beaufort-Orbagna, vous propose de la découvrir jusqu’à ce samedi 22 octobre. Dian Fossey, la femme qui murmurait à l’oreille de King Kong ou Grace Hopper, première geekette, font partie des quelques découvreuses anonymes présentées.
L’exposition est ludique et originale. Sur chaque panneau, un message accompagné d’une illustration, comme un indice sur ce qu’a fait ou découvert la scientifique, avec au dos des éléments d’explication et une présentation de la femme concernée.

Une animation planétarium

A l’occasion de la fête de la science, la communauté de communes Porte du Jura Propose aussi une animation planétarium, la tête dans les étoiles !, ce samedi 22 octobre, de 10 h à 12 h, à la médiathèque Firmin Gémier à Saint-Amour. Gratuit, sur inscription, au 03 84 44 05 61.