Département. Sans surprise, Gérôme Fassenet, nouveau président

Il succède à Clément Pernot qui officiait depuis 2015. L’exécutif intègre un nouveau vice-président en la personne de Philippe Prost, conseiller départemental de Moirans-en-Montagne.

0
308
L'élection de Gérôme Fassenet suscite de l'enthousiasme, y compris dans les rangs de la minorité.

Ce fut « une réunion très solennelle ». On avait rarement vu autant de monde lors d’une séance publique du conseil départemental. A l’ordre du jour, lundi 13 mai, l’élection du président du conseil départemental.

Pour mémoire, Clément Pernot, désormais assuré de son sort au sénat, avait démissionné du poste le 20 avril dernier, ne pouvant cumuler les mandats.

C’est sans surprise Gérôme Fassenet, proposé par Marie-Christine Dalloz pour le groupe de la majorité, qui a été élu avec 32 voix pour et 2 abstentions. Il n’y avait pas d’autre candidat, Danielle Brulebois expliquant par la suite qu’avec quatre élus dans son groupe, ils n’avaient « pas d’alternative à proposer ».

« Ce n’est pas sans émotion que j’accède à la présidence. Je suis conscient de la responsabilité que vous me confiez », ont été les premiers mots du nouveau président. Il a eu ensuite une pensée pour Clément Pernot. « Notre travail commun va se poursuivre et je sais pouvoir compter sur ton relais au niveau national. »

Gérôme Fassenet, élu sur le canton de Mont-sous-Vaudrey, aura à cœur d’être à l’écoute des élus du territoire. Il souhaite s’inscrire dans une volonté de créer et entretenir des liens entre les différentes collectivités. « Je serai mobilisé au quotidien au service de nos concitoyens. Ensemble, nous devrons être au rendez-vous de la transition écologique, du bien vieillir, de la mobilité, du sport, de la culture… »

Le nouveau président a également salué ses proches. D’abord, les élus qui lui ont fait confiance quand il a démarré sa carrière politique dans son petit village de Louvatange et plus particulièrement Jean-Marie Sermier. Ensuite, sa famille.

A venir, une feuille de route

« Je détaillerai mon projet de feuille de route pour la collectivité prochainement et il sera soumis au vote », a ensuite annoncé Gérôme Fassenet, qui a proposé de maintenir tous les conseillers départementaux membres de la commission permanente jusqu’aux prochaines élections en mars 2028.

Une seule liste a été présentée et les dix vice-présidences possibles maintenues. Elles concernent Franck David, Maryvonne Cretin-Maitenaz, Cyrille Brero, Eloïse Schneider, Jean-Baptiste Gagnoux, Séverine Calinon, Dominique Chalumeaux, Florence Maupoil, Philippe Prost, Christelle Morbois. Reste à savoir quelles seront leurs attributions.

« Nous savons que vous avez une ouverture d’esprit et que vous saurez respecter votre opposition, est intervenue Danielle Brulebois. Nous avons toujours voulu dépasser les clivages gauche-droite car l’amour du Jura nous rassemble. Nous devons construire ensemble des politiques qui répondent aux défis de demain. »

La députée a regretté sur l’exécutif que le nouveau président n’ait pas eu « un souci d’être plus représentatif de la géographie de notre département ».

Une alternance bienvenue

Pour Christelle Plathey, conseillère départementale du canton de Lons 1, cette « alternance est bienvenue. Nous ouvrons un nouveau chapitre. Souhaitons que ce ne soit pas une simple suite, mais une nouvelle histoire et que vous impulsiez votre style ».