Conférence économique régionale

Comprendre les tendances économiques pour orienter les politiques publiques : la Région prend de la hauteur pour orienter les acteurs publics et privés dans une nouvelle étape de la mondialisation. Morceaux choisis.

0
1069
"L'industrie fait face à toutes les transitions qui se présentent aujourd’hui comme des défis" concluait Marie-Guite Dufay,

Mercredi dernier, la Région a organisé une première conférence économique régionale de Bourgogne-Franche-Comté sous la présidence de Marie-Guite Dufay, présidente de la Région et de Nicolas Soret, vice-président en charge des finances, du développement économique, de l’économie sociale et solidaire et de l’emploi.
Après avoir passé en revue ses principales actions, la Région a donné la parole à des experts locaux pour décrypter une situation économique bonne, mais contrastée.
Pour terminer, l’économiste de renom Christian Saint-Etienne a expliqué la rivalité sino-américaine et ses répercussions sur l’industrie mondiale, dont les conséquences seront bien réelles.

L’économie régionale face à une situation contrastée

L’objectif de cette première manifestation, qui deviendra annuelle, a été de partager les constats d’une conjoncture économique contrastée, de conduire une réflexion sur des sujets de fond et de faire état de l’avancement des chantiers de la stratégie économique régionale inscrite dans le Schéma Régional de Développement Économique, d’Innovation et d’Internationalisation (SRDEII).
Cette première conférence a rassemblé, en présentiel et en distanciel, tous les acteurs du monde économique de Bourgogne-Franche-Comté. Face au défi de la fin du moteur thermique la Région déploie une action multiforme, qui a été primée par la revue Acteurs publics : programme « FIMA » (Force d’Intervention pour les Mutations Automobile) d’accompagnement des sous-traitants et programme « Rebond industriel » d’actions territorialisées pour les zones les plus concernées.

Toujours des difficultés de recrutement…

En parallèle, la Bourgogne-Franche-Comté continue d’engranger les succès sur l’hydrogène. Ces actions sont réalisées en coopération étroite avec l’État, que la Région a invité à contribuer à ces actions communes. Une table ronde sur l’économie régionale, en présence de la Banque de France, de l’URSSAF, de l’INSEE et de l’Agence Économique Régionale, a ensuite été organisée. Alors que la situation de l’emploi n’est pas mauvaise (toutes les entreprises se plaignent de difficultés de recrutements), alors que les PGE (prêts garantis de l’État) sont remboursés, la guerre en Ukraine, la crise énergétique et l’inflation commencent à perturber certains secteurs, comme celui du bâtiment.
Les experts ont aidé les acteurs économiques à mieux percevoir les contrastes et les nuances de la situation économique.

Bipolarisation USA-Chine et redistribution de l’ordre mondial

La conjoncture économique régionale est largement impactée par la géopolitique, comme en témoignent les conséquences de la guerre en Ukraine. Le conférencier Christian Saint-Etienne, économiste, universitaire et analyste, a évoqué les enjeux de la dualité États-Unis/Chine et leurs répercussions sur l’économie de demain.
Les politiques massives de relocalisation industrielle menées par les États-Unis afin de se défaire de sa dépendance à l’égard de la Chine ont des conséquences et transforment l’industrie mondiale. Comment l’Europe, la France et la Bourgogne-Franche-Comté, terre d’industrie, peuvent-elles en tirer parti ? Cet expert a proposé de nombreuses solutions et rappelé que la Bourgogne-Franche-Comté doit jouer ses atouts industriels.

72,2 millions d’euros sur la table

Le développement économique fait partie de politiques majeures de la Région. En 2023, elle consacrera 72,2 M€ à sa politique en faveur du développement économique, de l’emploi et de l’économie sociale et solidaire. Son rôle d’orientation de l’action publique économique est acté par la loi depuis 2015.
« Notre première responsabilité, au-delà de tout ce que nous pouvons faire pour accompagner financièrement tous les développements technologiques de demain autour de l’industrie, est de faire prendre conscience à nos concitoyens qu’il y a un avenir ici dans les métiers de l’industrie, une industrie qui fait face à toutes les transitions qui se présentent aujourd’hui comme des défis » concluait Marie-Guite Dufay, Présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté