Comme il se doigt

0
912
Gérard Bouvier.

Le bras d’honneur vient de pénétrer 1 sous les ors 2 de la République. C’est la version
pour l’Assemblée du doigt d’honneur bien plus aristocratique qu’on verra plutôt au
Sénat.
Dans l’histoire de l’humanité le doigt d’honneur est très ancien. Selon des
témoignages d’époque le doigt d’honneur serait aussi ancien que le doigt lui-même.
Il remonterait à l’irruption des quatre pieds chez les amphibiens tout juste sortis du
milieu aquatique 3 . Mais il est incontestable que l’acquisition de la station debout a été
un moment décisif de libération des pattes avant, ouvrant mille opportunités au doigt
d’honneur. D’abord incertaine et franchement casse-gueule la station debout est
passé du défi pour amuser la galerie et faire les cons entre potes à une vraie posture
très utilisée vers 200 à 300 000 ans avant Jésus-Christ. Ce fut vraisemblablement
l’acte de naissance du doigt d’honneur 4 .

Mais l’homme aime réécrire l’histoire et nombre d’universitaires vous diront que le
doigt d’honneur date de la guerre de Cent ans. C’est se le mettre dans l’œil.
On en a fait une histoire franco-anglaise. Pendant cette guerre de 116 ans (24 mai
1337-9 octobre 1453) les anglais prirent le dessus à la mêlée et à la touche grâce à
leur maitrise de l’arc. Pendant que les français s’entroupaient et s’étiaffaient dans les
gouillats, chambillant 5 sous leur armure, les anglais faisaient flèche de tout bois.
Leurs contre-pieds leur promettaient une victoire bonifiée si Jeanne d’Arc 6 n’était
intervenue avec le sens du sacrifice que l’on sait.
Pour contrarier les prisonniers anglais on leur coupait l’index et le majeur les rendant
inaptes au travail d’archer. Ceux qui étaient passé à deux doigts d’être pris nous
narguaient en brandissant un doigt moqueur. Ça n’était pas très malin et ça l’est
resté.

Notes
1- C’est à notre ministre de la Justice Éric Dupont-Moretti que l’on doit cette toute
récente et fraiche gesticulation.
2- Le pluriel en « ors » n’est utilisé que dans un sens poétique nous disent les
grammairiens. C’est évidemment le cas de ce texte évoquant les gestes d’honneur.
3- « Les premiers amphibiens sont apparus au début du Dévonien parmi les
sarcoptérygiens, munis de poumons et de nageoires osseuses qui les rendaient
aptes à vivre l’exondation régulière (et parfois prolongée) sur les estrans des
estuaires et autres milieux paraliques ». NB : On va parfois chercher bien loin une
explication alors qu’on l’a gratos dans Wikipédia.
4- C’est en 1886 que fut photographié -en douce et par hasard- le premier doigt
d’honneur lui permettant d’entrer dans la cour des grands. C’est le doigt de Charles
Radbourn un joueur de baseball des Boston Beaneaters (les mangeurs de haricots)
qui fut pris en flag avant un match contre New-York. L’histoire ne dit pas qui
l’emporta ni quelles étaient ses motivations.
Il est temps maintenant que cette rubrique sauve la vie de quelques touristes (sans
supplément de prix). Sachez qu’en Afghanistan et en Iran si vous montrez votre
pouce levé cela a valeur de doigt d’honneur. Les conséquences peuvent être
dramatiques. Surtout si vous souhaitiez simplement faire un geste de connivence ou
d’amitié.
5- S’entrouper et s’étiaffer dans les gouillats en chambillant sous son armure c’est
tout simplement en français : s’empâturer et s’aplavautrer dans un bourbier en
tourneboulant sous son armure.
6- Jeanne d’Arc a su redonner confiance aux français. En 1422 elle vient à la
rencontre de Charles VII et se dit élue de Dieu avec mission de bouter les anglais
hors de France. Dès lors la France va de victoire en victoire. Déjà à Castillon le 17
juillet 1453 ce qui signe la fin de la Guerre de Cent Ans. Plus récemment à
Twickenham par 53 à 10 avec Thomas Ramos élu homme du match.