Hélène Morel-Bailly : « Nous avons fait les bons choix »

0
248
80 personnes ont participé à la cérémonie. © Pascale Négri

La cérémonie des vœux du maire s’est déroulée, pour la première fois en présentiel depuis deux ans, vendredi dernier à la salle des fêtes. Quatre-vingt personnes y assistaient. On notait aussi la présence de Philippe Prost, président de Terre d’Emeraude Communauté, de Sandrine Gauthier-Pacoud, présidente de l’association des Maires du Jura, de Gérard Bailly, sénateur honoraire, des représentants de la gendarmerie et de la police intercommunale.

Maison des associations

Après la lecture de son bilan de plus de deux années qu’elle juge très satisfaisant, Madame le Maire a décliné les différents projets qui seront au programme des mois à venir. « Grâce à la vente des bâtiments communaux non utilisés et nous ne pouvions pas entretenir, nous avons pu réaliser des travaux d’amélioration visibles sur la commune« .
Les travaux entrepris grande rue seront finalisés au printemps 2023, et la toiture de la salle des fêtes sera refaite. De nouvelles recettes ont aussi été réalisées avec le paiement du parking de la plage (5€ pour les usagers quel que soit le temps, badge de 10€ pour les Clairvaliens valable sur la saison), ceci ayant permis le financement de la surveillance de la plage ainsi que le gardiennage.
Le bâtiment à côté de la maison médicale sera transformé en Maison des associations. Un architecte a été mandaté pour proposer un projet d’aménagement. Sur le dossier du vestiaire du foot, celui-ci est suspendu pour l’instant.

Le sujet qui fâche…

Madame le Maire est ensuite revenu sur le dossier du démantèlement du plongeoir, assurant qu’elle avait étudié toutes les possibilités pour en assurer la sécurité. « Mais il a fallu se rendre à l’évidence. Les deux préfets que j’ai côtoyés en 2020 et 2021 m’ont conseillée de démanteler. Concernant les accusations récentes de l’illégalité de cette destruction, j’invite les détracteurs à se rapprocher des services de la Préfecture, puisque ce sont eux qui m’ont guidée et conseillée dans cette démarche« .

Pascale Négri