Choisey. Le pont sur le Doubs de nouveau ouvert à la circulation

0
350
Les élu(e)s ont coupé le traditionnel ruban tricolore et ainsi rendu le pont à la circulation.

C’est en présence de Hugues Alladio, sous-préfet, Sylvie Vermeillet, vice-présidente du Sénat, Clément Pernot, sénateur, Justine Gruet, députée et Hélène Thevenin, maire, que le pont de Choisey a été inauguré samedi 13 avril.

Jugé à risque depuis 1996

« On le redécouvre presque » s’étonnait une cycliste habituée à traverser le pont, enjambant le Doubs, avant sa fermeture en avril 2023 pour travaux.
Situé dans un écrin de verdure (zone Natura 2000) et reliant la commune à celle voisine de Villette-les-Dole, l’ouvrage construit entre 1963 et 1966 suscitait l’inquiétude depuis plusieurs années. Deux rapports de la Direction Départementale des Territoires (DDT) en 1996 et 2008 avaient souligné son état « préoccupant, mauvais voire dangereux. »
« Lors des différentes inspections engagées depuis 2020, plusieurs désordres importants ont été confirmés : « perte de tension, défauts d’étanchéité, absence de joint de chaussée, fissures sur les appuis, corrosion sur les aciers, présence de polluants dans les garde-corps et une dégradation générale de la voirie et des trottoirs » a expliqué Hélène Thévenin, maire de Choisey.

De 3,5 à 19 tonnes…

Lancés en avril 2020, d’importants travaux de consolidation ont été effectués, le tonnage du pont a été revu, passant de 3.5 tonnes à 19 tonnes afin de permettre aux agriculteurs un passage en toute sécurité.
Au-dessus de l’ouvrage, le tablier a été réparé avec une nouvelle étanchéité et une mise aux normes des garde-corps. Des trottoirs ont été créés.
Piétons et cyclistes trouvent désormais mieux leur place sur l’ouvrage.
Le coût total de ce chantier s’élève à 1 397 200 euros, une enveloppe consentie à hauteur de 400.000 euros par la commune de Choisey grâce à l’emprunt, l’État a apporté au titre de la DETR 326.000 euros, l’agglomération du Grand Dole, 226.395 euros dans le cadre des fonds de concours et le Conseil départemental, 98.871 euros avec l’aide aux territoires.

E.S.